Lucien Bouchard défendra les pharmaciens contre Québec

En juin 2015, les pharmaciens avaient signé une entente... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

En juin 2015, les pharmaciens avaient signé une entente avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dans laquelle ils consentaient à des coupes d'honoraires de 133 millions par année pendant trois ans. En contrepartie, le ministre Barrette s'engageait à lever le plafond des allocations professionnelles pour la même période.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ancien premier ministre du Québec, l'avocat Lucien Bouchard, représentera les pharmaciens propriétaires dans le bras de fer qui les opposent actuellement à Québec.

Selon Me Bouchard, « les pharmaciens propriétaires ont toutes les raisons de considérer avoir fait l'objet d'un réel affront. »

Mercredi matin, Québec a publié le nouveau Règlement sur les avantages autorisés à un pharmacien dans lequel on annonce que le plafond des allocations professionnelles des pharmaciens, aussi appelées ristournes, ne sera levé que dans neuf mois.

Cette décision choque les pharmaciens propriétaires. Car en juin 2015, ceux-ci avaient signé une entente avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dans laquelle ils consentaient à des coupes d'honoraires de 133 millions par année pendant trois ans. En contrepartie, le ministre Barrette s'engageait à lever le plafond des allocations professionnelles pour la même période.

Mercredi, l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) a accusé le ministre Barrette de renier sa signature. L'AQPP vient d'annoncer avoir transmis au ministre Barrette et à la Régie de l'assurance-maladie du Québec un avis de différend, un mécanisme légal prévu à leur entente.

« Trompés »

« Les pharmaciens ont été patients et coopératifs avec le ministre Barrette. Force est maintenant d'admettre que le ministre n'a que peu de considération pour les pharmaciens », écrit le président de l'AQPP, Jean Thiffault, dans un communiqué publié ce matin.

Selon l'AQPP, les pharmaciens propriétaires « ont carrément été trompés ». « Le ministre ne respecte ni l'esprit ni la lettre de son engagement auprès des pharmaciens propriétaires ; il donne même des indications permettant de conclure qu'il a fait défaut de se comporter de bonne foi », affirme Me Lucien Bouchard, qui agit comme procureur pour l'AQPP.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer