Préposés aux bénéficiaires: Couillard ouvert à un ordre professionnel

Philippe Couillard (au centre) a confirmé les candidatures... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Philippe Couillard (au centre) a confirmé les candidatures libérales dans Chauveau et Jean-Talon, l'ex-animatrice Véronyque Tremblay et l'ancien député adéquiste, actuel employé du cabinet du premier ministre, Sébastien Proulx (à droite).

PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le premier ministre Philippe Couillard se dit favorable à la création d'un ordre professionnel des préposés aux bénéficiaires, et un autre des ambulanciers. Mais il prévient que des conditions doivent être réunies pour aller de l'avant.

« Ce n'est pas quelque chose qu'on crée du jour au lendemain. Il y a un contexte, un environnement, qu'il faut créer pour que ça devienne possible », a-t-il affirmé en conférence de presse mardi, alors qu'il confirmait les candidatures libérales dans Chauveau et Jean-Talon, l'ex-animatrice Véronyque Tremblay et l'ancien député adéquiste, actuel employé du cabinet du premier ministre, Sébastien Proulx.

À l'époque où il était ministre de la Santé, sous le gouvernement Charest, M. Couillard a déjà affirmé que le « corps de métier » de préposé aux bénéficiaires « deviendra profession ». « Je le crois toujours », a-t-il dit mardi. « Maintenant, la marche vers un ordre professionnel, elle est longue. Il y a des conditions préalables à remplir, notamment une formation uniforme, l'acceptation de créer des comités de discipline pour les incidents dont les auteurs sont des membres de l'ordre en question. C'est quelque chose qu'on ne peut pas ne pas accueillir favorablement. » Il n'a pas voulu s'engager à ce qu'un ordre voit le jour d'ici la fin du mandat de son gouvernement.

Comme La Presse l'a révélé mardi, les plaintes pour fraude et vol commis par des préposés aux bénéficiaires contre des personnes âgées sont en hausse, selon la Fédération professionnelle des préposés aux bénéficiaires. Cet organisme, qui regroupe 600 préposés et dont l'adhésion est volontaire, milite pour la création d'une corporation professionnelle, « un simili ordre professionnel ».

Philippe Couillard s'est dit prêt à lancer des discussions avec la Fédération sur cet enjeu. Il a toutefois souligné qu'il devra y avoir « consensus dans la profession elle-même ». 

Or la CSN juge que la création d'un ordre n'est « pas nécessaire ». Sa Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), qui représente environ 20 000 préposés aux bénéficiaires surtout dans le réseau public, demande plutôt d'intégrer systématiquement ses membres dans les équipes de soins et de rehausser la formation continue.

Dans le cas des ambulanciers, a indiqué M. Couillard, le dossier est plus avancé. « On a fait déjà des progrès, notamment sur l'uniformisation de la formation. » Les paramédics militent toujours pour la création d'un ordre professionnel, a-t-il ajouté, laissant entendre qu'il y a consensus dans ce cas.

Au sujet des préposés aux bénéficiaires, le ministre de la Santé Gaétan Barrette disait à La Presse qu'il s'en remet à d'autres pour gérer le dossier. « Toute initiative pour structurer le travail est positive, car ce seront les patients qui en bénéficieront. Cette démarche doit cependant être faite auprès de l'Office des professions du Québec. » L'Office relève de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer