L'accès à la marijuana médicale reste difficile

La réglementation actuelle donne du fil à retordre aux patients qui ont une... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
VANCOUVER

La réglementation actuelle donne du fil à retordre aux patients qui ont une prescription de marijuana médicale et en poussent plusieurs à se tourner vers le marché noir, révèle une étude de l'Université de la Colombie-Britannique.

L'étude menée par Lynda Balneaves et Rielle Capler, une professeure et une candidate au doctorat en soins infirmiers, se penche sur l'impact des nouvelles règles fédérales sur l'accès des patients à la marijuana.

Mme Capler affirme qu'environ le tiers des 450 participants à l'étude nationale ont rapporté ne pas pouvoir accéder à la marijuana médicale depuis l'adoption des nouvelles règles, de sorte qu'ils doivent l'acheter illégalement.

L'ancienne loi permettait aux patients détenteurs d'un permis de faire eux-mêmes la culture du pot ou d'avoir un cultivateur désigné. Depuis l'an dernier, toutefois, la réglementation fédérale exige que les patients achètent le cannabis d'un producteur commercial.

Les anciennes règles auraient dû être abolies en avril 2014, mais une injonction de la cour les garde en vigueur pour les patients qui possédaient déjà une ordonnance de consommation.

Plusieurs patients se tournent vers des cliniques, comme la Pain Society en Colombie-Britannique, où une machine distributrice de marijuana a fait plus d'un million de dollars depuis son installation, en mai dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer