Le fentanyl contrefait aurait fait plus de 100 morts en Alberta

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies... (Photo Tom Gannam, archives AP)

Agrandir

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies indiquait le mois dernier qu'il recevait de plus en plus de signalements de cas de surdoses, parfois mortelles, liées au fentanyl «non pharmaceutique».

Photo Tom Gannam, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
EDMONTON

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et les autorités de santé publique lancent une mise en garde contre l'analgésique synthétique fentanyl, qui aurait fait plus de 100 morts l'an dernier en Alberta.

Une version contrefaite et illégale de cet analgésique peut s'avérer beaucoup plus puissante que la morphine, prévient-on. Elle peut aussi être mélangée, à l'insu des consommateurs, à des drogues illicites vendues sous le manteau.

La police dit avoir saisi des quantités record de fentanyl un peu partout en Alberta, dont plus de 88 000 comprimés depuis avril 2014.

Selon Marianne Ryan, commissaire adjointe de la GRC, c'est le crime organisé qui est derrière la fabrication et le trafic de cette drogue.

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies indiquait le mois dernier qu'il recevait de plus en plus de signalements de cas de surdoses, parfois mortelles, liées au fentanyl «non pharmaceutique».

Plus tôt ce mois-ci, le Bureau du coroner en chef de Colombie-Britannique révélait que du fentanyl avait été décelé dans environ 25 pour cent des 330 cas de surdoses mortelles l'an dernier dans cette province, comparativement à cinq pour cent deux ans plus tôt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer