Un jouet envoie un enfant à l'hôpital toutes les trois minutes

Les enfants de moins de trois ans étaient... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les enfants de moins de trois ans étaient particulièrement susceptibles de s'étouffer en avalant de petits jouets.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

Tout juste à temps pour l'orgie de jouets du temps des Fêtes, une étude réalisée par un hôpital pédiatrique américain nous apprend qu'un enfant se retrouve à l'hôpital toutes les trois minutes en raison d'un accident causé par un jouet.

Les chercheurs de l'hôpital Nationwide ont calculé que 3 278 073 enfants ont été soignés, aux États-Unis, pour de blessures provoquées par un jouet entre 1990 et 2011.

En 2011, cela correspondait à un enfant traité toutes les trois minutes. Un peu plus de la moitié des blessures ont été notées chez des enfants de moins de cinq ans.

L'étude a aussi démontré que le taux de blessures a bondi de près de 40 % pendant cette période de 22 ans, surtout en raison de l'arrivée sur le marché de nouveaux modèles de trottinettes.

Les enfants de moins de trois ans étaient particulièrement susceptibles de s'étouffer en avalant de petits jouets. Les chercheurs ont dénombré 109 000 incidents du genre, soit 14 cas par jour.

Les jouets comme les trottinettes et les tricycles étaient responsables de 42 % des blessures subies par les enfants âgés de 5 à 17 ans et de 28 % des blessures chez les moins de 5 ans. Toutes catégories de jouets confondues, les chutes (46 %) et les collisions (22 %) étaient les blessures les plus courantes.

Les nouvelles trottinettes ont causé plus de 580 000 blessures entre 2000 et 2011, soit une blessure toutes les 11 minutes.

Les chercheurs recommandent aux parents de n'offrir à leurs enfants que des jouets appropriés pour leur âge. Ils leur conseillent aussi de les examiner à la recherche de petites pièces qui pourraient se détacher; de n'utiliser les bicyclettes et autres que sur une surface sèche et plane; de faire porter aux enfants tout l'équipement de protection requis; et de surveiller attentivement les rappels qui pourraient être émis pour les jouets.

L'étude est publiée dans les pages du journal médical Clinical Pediatrics.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer