Urgences-santé court après des millions

Dans l'espoir de sensibiliser les gens à l'importance... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Dans l'espoir de sensibiliser les gens à l'importance de payer le transport, Urgences-santé a lancé une campagne dans laquelle elle ne manque pas de rappeler qu'un transport coûte 125$ plus 1,75$ par kilomètre.

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Sara Champagne
La Presse

Même si Urgences-santé répète année après année qu'un transport en ambulance n'est pas gratuit, le problème des mauvais payeurs devient endémique. Deux usagers sur dix (environ 20%) continuent de ne pas acquitter leur facture de transport d'urgence, a constaté La Presse.

Résultat: l'organisation publique de services préhospitaliers d'urgence desservant Montréal et Laval devra se résoudre à radier de ses comptes une somme record de 1,6 million en transports impayés pour les années 2011-2012. Depuis cinq ans, Urgences-santé a ainsi dû faire une croix sur plus de 5 millions, selon des documents obtenus en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

Globalement, cette somme représente plus de la moitié de la facture totale acheminée aux particuliers en 2011-2012, soit 8 millions de dollars. Étant donné que le budget de fonctionnement de l'organisation atteint maintenant 117 millions, les sommes radiées à cause des mauvais payeurs représentent environ 5% de l'argent à recevoir.

Dans l'espoir de sensibiliser les gens à l'importance de payer le transport, Urgences-santé a lancé une campagne dans laquelle elle ne manque pas de rappeler qu'un transport coûte 125$ plus 1,75$ par kilomètre. En moyenne, la facture totale envoyée aux patients dans les semaines suivant un transport oscille donc autour de 140$. Cette facture est cependant loin du coût réel de chaque transport, environ 384$.

«On tente de sensibiliser les gens, mais ce n'est pas évident, explique le directeur des finances de l'organisation, Jean Girouard. Les gens contestent souvent leur facture en expliquant que c'est un voisin qui a appelé le 911, ou encore qu'on leur a conseillé de prendre un transport ambulancier sur les lieux d'un accident. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'un transport en ambulance, ce n'est pas un taxi, ce n'est pas gratuit, et ça ne va pas vous faire passer plus vite aux urgences.»

Agence de recouvrement

Afin de se faire payer, Urgences-santé emploie trois personnes à temps plein qui sont chargées de gérer les mauvais payeurs. Dans les cas extrêmes, elle fait affaire avec une agence de recouvrement. Et les mauvais payeurs peuvent se retrouver avec une mauvaise note à leur crédit, rappelle M. Girouard.

L'an dernier, Urgences-santé a réalisé 226 244 transports en ambulance sur le territoire de Montréal et de Laval, ce qui représente 87 millions de dollars. La plus importante partie de ces frais, soit 17,5 millions, est remboursée par les établissements de santé, 1,2 million provient de la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) et 4,5 millions du gouvernement.

Les traumatismes représentent toujours la plus grande portion des demandes de transport (20%), suivis des problèmes cardiaques (13%) et des problèmes respiratoires (11%). Près de la moitié des transports urgents (soit 47%) sont faits pour offrir des soins d'urgence à des personnes de 65 ans et plus.

***

C'EST GRATUIT POUR QUI?

> Blessé dans un accident de la route (SAAQ)

> Bénéficiaire de l'aide sociale

> Blessé au travail (CSST)

> Ancien combattant

> Personnes de 65 ans et plus

> Détenus

> Transport entre deux établissements dans le cadre d'une hospitalisation

> Autochtone ou Innu résidant d'une réserve

> Membre de la Gendarmerie royale du Canada

> Résidant de Montréal victime d'un incendie sur le territoire

> Nouveau ressortissant étranger (programme fédéral)

- Avec la collaboration de William Leclerc

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer