La carte électorale provinciale contestée devant les tribunaux

Selon le groupe de citoyens qui s'est formé... (PHOTO Photo Erick LabbÉ, ARCHIVES Le Soleil)

Agrandir

Selon le groupe de citoyens qui s'est formé en mars dernier, cette carte sous-estime le poids politique de Montréal et réduit la capacité des minorités ethniques et linguistiques à se faire entendre.

PHOTO Photo Erick LabbÉ, ARCHIVES Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La carte électorale provinciale du Québec est contestée devant les tribunaux par un groupe de citoyens de l'île de Montréal.

Le recours légal a été intenté contre la Commission de la représentation électorale et déposé jeudi matin par l'avocat bien connu Julius Grey, est-il indiqué dans un communiqué.

Il y est demandé d'invalider la carte électorale publiée par la Gazette officielle en mars dernier.

Le groupe de citoyens s'oppose à cette refonte de certaines circonscriptions: ils contestent la fusion de Mont-Royal et d'Outremont ainsi que les modifications «substantielles» apportées aux limites de la circonscription voisine de Darcy McGee, qui couvre le territoire des villes de Côte-Saint-Luc et de Hampstead, est-il précisé dans le communiqué diffusé jeudi.

Selon le groupe de citoyens qui s'est formé en mars dernier, cette carte sous-estime le poids politique de Montréal et réduit la capacité des minorités ethniques et linguistiques à se faire entendre.

Ce comté est coprésidé par Marlene Jennings, une ancienne députée fédérale libérale, et Beryl Wajsman, le rédacteur en chef du journal hebdomadaire The Suburban.

Le communiqué précise que le comité est soutenu par les cinq maires locaux des communautés touchées par les modifications, soit Russell Copeman (arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce), Philippe Roy (ville de Mont-Royal), Mitchell Brownstein (ville de Côte-St-Luc), William Steinberg (ville de Hampstead) et Marie Cinq-Mars (arrondissement d'Outremont).

Ces municipalités et arrondissements ont tous adopté des motions pour s'opposer à la carte électorale, ajoute-t-on.

Dans leur communiqué, les opposants disent espérer que le litige soit entendu à l'automne, histoire que les circonscriptions soient remodelées avant les prochaines élections provinciales prévues pour octobre 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer