Exclusif

«Rétablir la confiance» au ministère des Transports

Laurent Lessard a été élu pour la première... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Laurent Lessard a été élu pour la première fois dans Frontenac en 2003. Il a notamment été ministre du Travail et ministre des Affaires municipales dans les gouvernements de Jean Charest.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Laurent Lessard ne craint pas de prendre la barre du ministère des Transports au beau milieu d'une tempête. « J'ai l'expérience de ces affaires-là ! », a-t-il lancé aux journalistes.

Lorsqu'il a atterri aux Affaires municipales en 2009, les allégations de corruption à Montréal et les histoires de collusion dans l'industrie de la construction fusaient. Il a eu aussi à gérer le dossier de l'amphithéâtre de Québec à l'époque. Une loi pour blinder l'entente entre la Ville de Québec et Québecor avait fait éclater une crise au Parti québécois.

Pour Laurent Lessard, il est urgent de rebâtir la confiance de la population envers le MTQ, frappé par une crise qui a emporté sa sous-ministre et « ébranlé » ses employés.

« Au ministère des Transports, ce n'est pas normal qu'on se retrouve dans cette tourmente-là. »

« Je souhaite sincèrement qu'on rétablisse le plus rapidement possible la confiance avec la population et avec les travailleurs du Ministère », a affirmé le nouveau patron.

Des employés «ébranlés»

À la fin de la dernière session parlementaire, le gouvernement Couillard s'est retrouvé dans la tourmente en raison de la piètre gestion d'irrégularités au MTQ relevées par Annie Trudel, vérificatrice externe embauchée par l'ex-ministre Robert Poëti. Mme Trudel avait dénoncé le fait que des vérificateurs relèvent des directions régionales dont ils doivent valider le travail, que plusieurs employés à la retraite sont réembauchés par contrat et que des contrats sont scindés pour passer sous la barre nécessitant un appel d'offres public. Le Ministère avait fait obstacle à son travail. Le gouvernement a fait rouler deux têtes à la suite de ces révélations : la sous-ministre Dominique Savoie - qui relève maintenant du Conseil exécutif - et le chef de cabinet de Jacques Daoust, Pierre Ouellet, celui-là même qui est en cause dans l'affaire Rona.

« C'est sûr que tout ça a ébranlé par mal tous les employés aux Transports, la confiance aussi de la population par rapport à l'organisation. Je pense qu'on a un petit travail à faire pour reconstruire cette façon de travailler là », a affirmé M. Lessard. 

« La confiance doit reprendre sa place, et les meilleures pratiques aussi. Quand on applique les meilleures méthodes, en général, on se tient bien loin de ces controverses-là. »

Il entend rendre compte des actions qui seront prises pour corriger les lacunes au MTQ. Rappelons que le gouvernement a chargé la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, d'enquêter sur le Ministère et son processus d'attribution des contrats.

Laurent Lessard ne semble pas avoir l'intention de réembaucher Annie Trudel à titre de vérificatrice externe. « Il ne faut pas créer l'État policier », a-t-il répondu.

D'AUTRES DOSSIERS SUR LA TABLE

Uber

Selon la Loi concernant les services de transport par taxi adoptée en juin, Québec et Uber ont jusqu'au début septembre pour s'entendre sur un projet pilote. « On veut s'assurer que ce qui va être fait sera bien fait, et en équité pour les autres. Il y a comme un petit défi d'équilibre, mais le temps permettra de conclure cette entente-là », a dit M. Lessard.

Matières dangereuses

Québec cherche des moyens d'améliorer la sécurité dans le transport de matières dangereuses depuis l'accident tragique sur l'autoroute Métropolitaine. Un « plan » et des « gestes concrets » seront annoncés bientôt, selon Laurent Lessard. Il veut corriger une lacune que le Ministère reconnaît lui-même dans un document dévoilé par La Presse : « Il est difficile d'obtenir une information en temps réel sur les matières dangereuses circulant au Québec pour tous les modes de transport. »

Train électrique à Montréal

Le MTQ doit collaborer avec la Caisse de dépôt et placement en vue de réaliser le grand projet de train électrique à Montréal.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer