Jeunes libéraux: un congrès sous haute surveillance policière

Le président de la commission jeunesse du Parti... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le président de la commission jeunesse du Parti libéral du Québec, Jonathan Marleau.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES) Le congrès des jeunes libéraux se déroule sous haute surveillance policière à la suite de l'attentat terroriste déjoué plus tôt cette semaine en Ontario.

Des mesures de sécurité exceptionnelles ont été déployées par la Sûreté du Québec au campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, en banlieue de Québec. Pour la première fois pour un congrès des jeunes libéraux, tous les participants doivent franchir un détecteur de métal. Les policiers procèdent également à la fouille des sacs.

Un large périmètre de sécurité a également été mis en place devant l'établissement.

Le congrès des jeunes libéraux s'est déjà tenu au même endroit dans le passé sans que de telles mesures soient prises.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer