Les cachettes des sous-ministres ont alimenté les soupçons de Poëti

Robert Poëti... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Robert Poëti

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le fait que des hauts fonctionnaires aient caché un rapport du contrôleur des finances a alimenté les soupçons de l'ex-ministre des Transports, Robert Poëti.

Le député a affirmé jeudi que les cachettes de ses fonctionnaires lui ont donné l'impression que quelque chose clochait au MTQ.

« Ça démontre qu'il y avait des raisons et des motifs pour lesquels j'avais des préoccupations et des inquiétudes », a affirmé M. Poëti.

La Presse a révélé que l'équipe des sous-ministres des Transports a tenu M. Poëti dans l'ignorance d'une analyse menée par le contrôleur des finances. Le MTQ a même nié jusqu'à la semaine dernière l'existence de deux rapports intérimaires transmis en juillet 2014 et à la fin de 2015.

Cette information survient une semaine après que le gouvernement Couillard eut écarté la sous-ministre Dominique Savoie.

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, a finalement déposé les deux rapports du contrôleur des finances à l'Assemblée nationale. Il a expliqué que ces documents ne sont pas le fruit d'enquêtes sur les pratiques du Ministère, mais bien de simples vérifications comptables.

« Ce n'est pas une enquête qu'on fait comme le Vérificateur général le fait, a expliqué M. Daoust. Le Vérificateur général fait des enquêtes pointues et a un pouvoir d'enquêtes, alors que le contrôleur des finances (...) s'assure que les règles comptables sont suivies. »

Mais pour le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, ce nouvel épisode prouve que le ministère des Transports, le plus gros donneur d'ouvrage de l'État, échappe au contrôle du gouvernement Couillard.

« Pourquoi le ministre des Transports qui est le responsable n'était pas au courant de ce qui se passait dans son propre ministère ? On voit vraiment que c'est un gouvernement où on a perdu le contrôle, complètement », a dénoncé M. Legault.

Danièle Cantin nommée Fellow par l'Ordre des comptables professionnels

La sous-ministre adjointe au ministère des Transports, Danièle Cantin, a reçu le titre de Fellow le mois dernier par l'Ordre des comptables professionnels agréés pour le caractère remarquable de sa carrière au sein du ministère des Transports.

Mme Cantin est la haute fonctionnaire qui a reçu les deux rapports du contrôleur des finances, sans en parler au ministre de l'époque Robert Poëti qui en réclamait pourtant les résultats. Mercredi, le ministère des Transports a expliqué à La Presse que Mme Cantin avait reçu les constats du contrôleur des finances qu'elle avait transmis à sa supérieure, la sous-ministre Dominique Savoie, démise de ses fonctions la semaine dernière. C'est d'ailleurs ce dernier élément qui a été invoqué pour dire qu'on ne pouvait expliquer pourquoi M. Poëti avait été tenu à l'écart des conclusions du contrôleur des finances.

Comme l'indique la présentation remise lors du gala de l'Ordre, le mois dernier, Mme Cantin est rapidement devenue «le fer de lance de la modernisation des processus d'acquisition et d'octroi des contrats et une référence au gouvernement».

On souligne également le leadership pragmatique de la sous-ministre adjointe qui est responsable de la surveillance des marchés. Mme Cantin «excelle dans la mise en oeuvre de stratégies de rapatriement et de consolidation de l'expertise dans le cadre de la lutte contre la collusion et la corruption».

- Kathleen Lévesque, La Presse

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer