Accueil des réfugiés: la logistique serait prête au Québec

Environ 2100 réfugiés supplémentaires s'ajouteront dans le cadre... (Photo AFP)

Agrandir

Environ 2100 réfugiés supplémentaires s'ajouteront dans le cadre du plan d'accueil du gouvernement fédéral, qui résulte d'une promesse électorale du premier ministre Justin Trudeau.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

Toute la logistique est prête pour accueillir et intégrer les réfugiés syriens au Québec au cours des prochains mois, ont déclaré mardi deux ministres du gouvernement.

Le ministre intérimaire de la Sécurité publique, Pierre Moreau, a affirmé que le gouvernement fédéral a offert toutes les garanties en matière de sécurité.

M. Moreau a obtenu les assurances de son homologue fédéral que tous les réfugiés subiront les vérifications de sécurité avant leur arrivée sur le territoire.

Le gouvernement du Québec annoncera mercredi son plan d'accueil détaillé, a indiqué M. Moreau dans un point de presse.

Aucune indication précise n'a été donnée quant à l'échéancier, bien que le premier ministre Philippe Couillard ait réitéré, la semaine dernière, l'objectif de la fin de l'année, comme l'avait souhaité Ottawa.

Mardi, M. Moreau n'a pas voulu commenter l'impact de la décision d'Ottawa d'étendre jusqu'à février son plan pour recevoir 25 000 réfugiés à travers le Canada.

«Nous on a toujours dit qu'il fallait respecter un rythme qui était correct, a-t-il dit. L'objectif, c'est de bien accueillir ces gens-là, de nous assurer d'une part que nous serons totalement prêts sur le plan logistique et ça je vous l'assure. On en fera la démonstration demain, le Québec est prêt, nous y travaillons depuis plusieurs semaines.»

En septembre, la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, avait annoncé la décision du gouvernement d'accueillir 3650 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année.

Environ 2100 réfugiés supplémentaires s'ajouteront dans le cadre du plan d'accueil du gouvernement fédéral, qui résulte d'une promesse électorale du premier ministre Justin Trudeau.

L'an prochain, le gouvernement souhaite également recevoir un deuxième contingent de 3650 réfugiés syriens, ce qui porterait le nombre accueillis à 9400 en deux ans.

Mardi, Mme Weil a affirmé que l'expertise québécoise en matière d'accueil a déjà fait ses preuves lors d'opérations précédentes.

«C'est un moment important dans notre histoire, une histoire qui est marquée par l'immigration humanitaire et un dévouement et une compétence en matière d'accueil de réfugiés ici au Québec, a-t-elle dit. On va mettre en branle ce plan et on est prêt à faire notre part pour accueillir des gens qui ont souffert des actes d'une barbarie épouvantable et qui cherchent à refaire leur vie dans un pays sécuritaire.»

Mme Weil a affirmé que les réfugiés les plus vulnérables seront accueillis en priorité, ce qui pourrait inclure des hommes seuls, en plus des familles et des orphelins.

«C'est autant les hommes, les femmes que les enfants, ces personnes-là qui sont référées au gouvernement canadien», a-t-elle dit.

M. Moreau a affirmé que les représentants du gouvernement du Québec sont en contact avec leurs homologues fédéraux afin de planifier l'arrivée des réfugiés au cours des prochaines semaines.

«Les officiers du ministère de l'Immigration et ceux de la Sécurité civile sont en contact avec leurs homologues fédéraux pour assurer que nous serons en mesure d'accueillir sur le plan logistique les réfugiés et de faire en sorte qu'ils puissent être dirigés vers les endroits d'accueil et par la suite intégrés à la société québécoise pour être des citoyens à part entière», a-t-il dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer