Gabrielle Lemieux représentera le PQ dans Saint-Henri-Sainte-Anne

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, en... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, en compagnie de sa nouvelle candidate dans Saint-Henri-Sainte-Anne, Gabrielle Lemieux.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Bergeron
La Presse Canadienne

Le Parti québécois présente une jeune candidate pour affronter la vedette libérale Dominique Anglade à l'élection complémentaire du 9 novembre dans Saint-Henri-Sainte-Anne.

C'est Gabrielle Lemieux qui portera la bannière péquiste au cours de cette campagne dans la circonscription montréalaise. Le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau, en a fait l'annonce vendredi matin.

Âgée de 29 ans, Gabrielle Lemieux est administratrice dans le domaine de la santé et détient une maîtrise en administration publique. C'est la première fois qu'elle est candidate à une élection.

Elle fera face à une candidate qui n'en est pas à ses premières armes en politique, mais qui n'a jamais été élue. Dominique Anglade a été présidente fondatrice de la Coalition avenir Québec. Elle a même été candidate caquiste aux élections générales de 2012, mais elle s'est maintenant convertie au PLQ.

L'élection est rendue nécessaire à la suite de la démission de la députée libérale Marguerite Blais à la fin de l'été.

Saint-Henri-Sainte-Anne est une circonscription traditionnellement acquise aux libéraux.

Quatre élections complémentaires auront lieu le 9 novembre, à la suite de la démission de trois députés libéraux et d'un péquiste.

Outre Saint-Henri-Sainte-Anne, les électeurs seront appelés aux urnes dans René-Lévesque, Fabre et Beauce-Sud.

Le PQ n'a pas fait connaître encore ses candidats pour les autres élections. Les autres candidats seront connus prochainement, a fait savoir le parti. L'assemblée d'investiture du PQ dans René-Lévesque aura lieu le 17 octobre.

Depuis les élections d'avril 2014, pas moins de huit députés, quatre libéraux, deux caquistes et deux péquistes, ont démissionné en cours de mandat, en seulement 18 mois, du jamais vu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer