Pierre Karl Péladeau dévoile son cabinet fantôme

Le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau.... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bernard Drainville a officiellement été nommé leader parlementaire de l'opposition officielle. Après quelques jours de rumeurs, le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau a finalement dévoilé la composition de son cabinet fantôme dans un communiqué de presse, dimanche soir.

M. Drainville remplace ainsi Stéphane Bédard qui hérite du poste de parole-parole en matière de justice. Agnès Maltais sera leader adjointe tandis que le député de Rimouski Harold LeBel a été nommé whip et Nicole Léger, présidente du caucus.

Bernard Drainville obtient ainsi une promotion, lui qui s'était rallié à l'équipe de M. Péladeau dans la dernière ligne droite de la course à la direction du PQ, au printemps dernier. Il sera également le porte-parole de l'opposition en matière d'éthique et d'intégrité, de la Loi électorale et d'accès à l'information.

« Je suis content, je remercie Pierre Karl pour la confiance », a réagi Bernard Drainville lors d'un entretien téléphonique avec La Presse. M. Drainville, qui dit avoir appris dans les journaux qu'il était pressenti pour ce poste, a par ailleurs fait l'éloge du travail de son prédécesseur Stéphane Bédard. « Il a fait une excellente job, mais c'est normal qu'il y ait des changements avec l'arrivée d'un nouveau chef. »

L'attaché de presse au cabinet du chef de l'opposition officielle, Bruno-Pierre Cyr a indiqué que M. Péladeau n'était pas disponible pour accorder une entrevue.

Un autre ancien candidat à la direction, Alexandre Cloutier, obtient un poste important avec l'éducation. « Alexandre avait fait de l'éducation une priorité de sa campagne [à la direction]. Cette nomination est une bonne nouvelle, je pense qu'il sera très efficace pour porter la voix des parents », a souligné M. Drainville.

Pascal Bérubé, qui a été un des premiers députés à soutenir la candidature de M. Péladeau obtient le mandat conjoint de défendre les questions portant sur l'Énergie et les ressources naturelles en plus de conserver la Sécurité publique.

Le député de Verchères Stéphane Bergeron conserve les questions relatives aux relations Québec-Canada, mais obtient également le mandat de porte-parole en matière de travail.

En plus des questions touchant la culture et les soins de fin de vie, Véronique Hivon sera aussi désormais responsable de la convergence du mouvement indépendantiste.

Sylvain Gaudreault qui s'occupait de développement durable et d'environnement sera le porte-parole de l'opposition pour les affaires municipales. Le député de Terrebonne Mathieu Traversy récupère les dossiers sur l'environnement.

Plusieurs députés conservent tout de même leur poste. C'est le cas de Martine Ouellet au transport et son collègue Jean-François Lisée, aux services sociaux.

M. Péladeau a également confirmé la nomination d'Annick Bélanger au poste de directrice de cabinet adjointe et de directrice des communications. Mme Bélanger a notamment été attachée de presse de l'ancien chef du PQ Bernard Landry, entre 2003 et 2005.

Parmi les dossiers que le PQ compte défendre au Salon bleu cet automne, M. Drainville cite la « bataille à l'austérité ». Le leader parlementaire ajoute que son parti sera résolument une opposition souverainiste. « Plus que jamais nous devons faire la démonstration que notre statut de province nous coûte et nous limite dans les moyens. L'indépendance est un moyen de s'enrichir. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer