Une occasion d'inviter le pape au Québec

Le premier ministre Philippe Couillard pourra échanger directement pendant... (PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard pourra échanger directement pendant un moment avec le Saint-Père en marge d'une audience générale au Vatican.

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À compter de mardi, le premier ministre Couillard entreprendra une mission officielle de quatre jours, qui le mènera à Rome et à Paris. Il aura l'occasion d'inviter le pape François au Québec en 2017, une visite qui soulignerait trois événements. Ce sera le 375e anniversaire de la ville de Montréal, le 150e anniversaire de la Confédération canadienne et le 200e anniversaire de la Chapelle des jésuites dans la Vieille Capitale.

Il pourra échanger directement pendant un moment avec le Saint-Père en marge d'une audience générale au Vatican. On ne parle pas d'audience privée, la conversation se tiendra à l'extérieur. Le Québec reste le berceau du catholicisme en Amérique, et le Vatican a désigné Québec pour sa première «porte sainte» à l'extérieur de l'Europe.

Mardi, M. Couillard doit rencontrer le président du Comfindustria, un regroupement d'industriels de 150 000 entreprises. Devant un groupe d'investisseurs, réuni par un bureau d'avocats international, NCTM, il abordera par la suite le Plan Nord et la politique maritime du Québec qui sera rendue publique sous peu.

Les relations entre le Québec et l'Italie sont inscrites dans le temps. Le Québec est représenté officiellement à Rome depuis 50 ans, un anniversaire que voudra souligner le passage du premier ministre Couillard. Cette présence sera soulignée mercredi par une allocution devant un parterre d'une centaine de gens d'affaires et de représentants des institutions à l'édifice du parlement italien.

Le lendemain, jeudi, M. Couillard fera un saut à Paris pour assister à la cérémonie d'intronisation de Dany Laferrière à l'Académie française, qui y recevra son épée d'académicien. Le nouveau chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, y sera aussi, à l'invitation de l'Académie. L'écrivain sera reçu en séance solennelle sous la Coupole, par l'auteur Amin Maalouf, pour occuper le fauteuil d'Hector Bianciotti.

Par la suite M. Couillard rencontrera Manuel Valls, premier ministre français, et des stagiaires québécois du Comité d'action politique franco-québécois. En soirée il rencontrera l'ambassadrice Laurence Tubiana, représentante du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, en prévision du sommet de décembre prochain à Paris, sur l'environnement.

Vendredi, retour à Rome pour une rencontre avec le sous-secrétaire des Affaires étrangères d'Italie, Mario Giro. Suivra un entretien avec des dirigeants de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture, MM. José Graziano Da Silva et Daniel J. Guftafson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer