Les souverainistes ne sont pas tous heureux de l'élection de Péladeau

La députée solidaire Françoise David affirme que Pierre... (Photo Pascal Ratthe, Le Soleil)

Agrandir

La députée solidaire Françoise David affirme que Pierre Karl Péladeau aura beaucoup du mal à convaincre ceux qui hésitent à faire l'indépendance.

Photo Pascal Ratthe, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Pauline Marois offre son appui au nouveau chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, affirmant qu'elle sera toujours à ses côtés pour convaincre les citoyens du Québec de la nécessité de se donner un pays.

Par voie de communiqué, l'ancienne chef du PQ souligne la détermination de Pierre Karl Péladeau et sa capacité à rassembler «les plus grandes forces» pour permettre au Québec de se remettre en marche et de réaliser «le grand projet de faire du Québec un pays».

Pauline Marois se dit très fière d'avoir pu accueillir Pierre Karl Péladeau au sein du Parti québécois, soulignant son esprit entrepreneur et son audace. Elle ajoute que M. Péladeau a un amour profond pour la culture québécoise et qu'il portera avec force et dignité le projet politique du PQ.

De son côté, Québec solidaire estime que l'aile plus progressiste du PQ a perdu devant un vote qui a privilégié le choix d'un «sauveur». La députée Françoise David soutient que «la vraie partie commence» pour Pierre Karl Péladeau. Selon elle, M. Péladeau risque de «sonner faux» lorsqu'il demandera au premier ministre Philippe Couillard de négocier de bonne foi avec les employés du secteur public alors qu'il a lui-même, comme patron, été un «antisyndicaliste acharné».

Mme David affirme que Pierre Karl Péladeau aura beaucoup du mal à convaincre ceux qui hésitent à faire l'indépendance. Selon elle, son style n'est pas rassembleur, et il polarise.

Elle rappelle que les solidaires souhaitent faire du Québec un pays, mais en unissant les Québécois autour d'un projet rassembleur de solidarité plutôt que de tout miser sur un «supposé sauveur».

Quant au chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, il soutient que grâce à Pierre-Karl Péladeau, les prochains mois et les prochaines années seront stimulants pour tout le mouvement indépendantiste.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer