Choix du chef du PQ: Drainville s'attend à un second tour

Bernard Drainville... (PHOTO JEANNOT LÉVESQUE, ARCHIVES LE QUOTIDIEN)

Agrandir

Bernard Drainville

PHOTO JEANNOT LÉVESQUE, ARCHIVES LE QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Les sondages ont beau prédire une victoire facile de Pierre Karl Péladeau, il faudra deux tours pour régler la course à la direction du Parti québécois, a prédit Bernard Drainville hier.

Le député de Marie-Victorin a assuré que le pointage mené par son organisation auprès des membres révèle un portrait de la course bien différent de celui brossé par les sondeurs.

«Je vous dis que le pointage que nous faisons présentement, ça ne correspond absolument pas à ce qu'il y a dans les sondages. Oubliez ça!», s'est-il exclamé.

«Ce que [notre pointage] dit, c'est qu'on s'en va dans un deuxième tour», a dit M. Drainville.

Au moins la moitié des votes

Les règles de la course prévoient qu'un candidat doit obtenir au moins la moitié des votes pour devenir chef du PQ. S'il n'y parvient pas après un premier tour de scrutin, qui se déroule du 13 au 15 mai, un deuxième tour sera organisé du 20 au 22 mai pour déterminer le gagnant.

Si M. Drainville dit vrai, cela voudrait dire que Pierre Karl Péladeau, le grand favori de la course, n'a pas l'appui de la moitié des membres du parti.

Selon un sondage Léger-Le Devoir publié en fin de semaine, 59% des sympathisants péquistes appuient M. Péladeau dans la course à la direction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer