Dons aux aspirants chefs du PQ: Québec inc. appuie Péladeau

Pierre Karl Péladeau... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Pierre Karl Péladeau

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La course à la direction du Parti québécois (PQ) est bien entamée et les candidats ont besoin de carburant financier pour faire avancer leur campagne. L'argent demeure le nerf de la guerre qui permet d'embaucher des employés, de tenir des évènements et de louer des locaux.

La Presse s'est penchée sur les finances des cinq candidats toujours dans la course. Le meneur dans les sondages Pierre Karl Péladeau détient une avance importante aussi en matière de financement. De grands noms de Québec inc. ont sorti leur portefeuille pour lui. Le portrait se révèle plus varié chez les politiciens et ex-politiciens souverainistes, dont les appuis sont diversifiés. Quelques exemples.

QUÉBEC INC.

  • Louis Audet, Cogeco, 500$ à Péladeau
«Ils se connaissent depuis très, très longtemps. C'est tout. C'est une relation personnelle», a indiqué René Guimond, responsable des communications chez Cogeco.

  • Blaise Renaud, Renaud-Bray, 500$ à Péladeau
«C'est sur la base d'une relation personnelle. Ils se connaissent depuis très longtemps, ils étaient même voisins», a expliqué Denise Courteau, chargée des relations de presse de l'entreprise.

  • Raynald Brière, RNC Média, 500$ à Péladeau
«Je connais Pierre Karl depuis plusieurs années», a expliqué M. Brière au Huffington Post.

  • Louis Garneau, Louis Garneau, 500$ à Péladeau
«C'est un échange de bons procédés, c'est un retour d'ascenseur», a indiqué l'adjointe de M. Garneau, soulignant que les deux hommes sont des amis personnels et financent conjointement une équipe de vélo professionnelle.

  • Jean Gattuso, Lassonde, 500$ à Péladeau
  • Daniel Lamarre, Cirque du Soleil, 500$ à Péladeau

LES ARTISTES

  • Anne Casabonne, comédienne, 50$ à Ouellet + 100$ à Péladeau
«C'est en tant que citoyenne qu'elle le fait», a indiqué son agent, Denis Robitaille. «C'est du domaine privé. Elle ne s'implique pas dans la campagne et ne veut pas s'impliquer.»

  • François Avard, auteur et scénariste, 500$ à Ouellet
C'est «une femme d'idées», qui «avance des faits, qui tient un discours vrai et solide», a-t-il affirmé dans son discours d'appui à Martine Ouellet. «François, quand il s'investit dans une cause, c'est vraiment qu'il y croit», a confirmé hier son agente Maude Delagrave.

  • Claude Fournier, cinéaste, 500$ à Péladeau
  • Richard Speer, producteur, 500$ à Péladeau

LES ÉLUS ET ANCIENS ÉLUS

  • Claude Patry, député du Bloc, 200$ à Céré
«Je suis un gars qui vient de la base. J'ai travaillé dans une usine. J'ai toujours fait affaire avec des gars qui ont des problèmes de chômage. Nous avons des affinités», a expliqué M. Patry au Réveil du Saguenay. La semaine dernière, son porte-parole a confirmé que la contribution financière était liée à cet appui politique.

  • Marie Bouillé, ex-députée péquiste, 500$ à Drainville
  • Rita Dionne-Marsolais, ex-ministre péquiste, 200$ à Cloutier
  • Élaine Zakaïb, ex-ministre péquiste, 200$ à Drainville
  • Pierre Bélanger, ex-ministre péquiste, 500$ à Péladeau

LES PROFESSIONNELS

  • Réjean Tremblay, journaliste et auteur, 500$ à Péladeau
«Comme journaliste, je n'ai jamais pu donner rien dans ma carrière, mais dans ce cas-là, c'est vraiment personnel. Pierre Karl, je le considère comme un ami personnel», a-t-il expliqué.

  • Michelle Blanc, consultante et communicatrice, 500$ à Péladeau
«C'est à titre personnel que j'ai désiré l'appuyer», a-t-elle indiqué. Par la suite, sur son blogue, Mme Blanc a accusé La Presse d'«intimidation journalistique» pour l'avoir appelée. Elle a aussi été «estomaquée» d'entendre son don sur les ondes du 98,5 FM.

  • Joël Bouchard, commentateur sportif, 500$ à Péladeau
  • Réjean Thomas, médecin, 500$ à Drainville

LES NATIONALISTES ET SYNDICALISTES

  • Maxime Laporte, président de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB), 500$ à Péladeau
Claude Boisvert, aux communications de la SSJB, a affirmé que l'appui de son patron à Pierre Karl Péladeau était «sûrement» personnel. «Je ne sais pas», a-t-il ajouté, deux jours après l'appel initial de La Presse. Maxime Laporte n'a pas voulu nous donner d'entrevue sur le sujet.

  • Henri Massé, ex-président de la FTQ, 150$ à Drainville
  • Jacques Lanctôt, ex-felquiste et ex-éditeur et chroniqueur, 50$ à Péladeau
  • Éric Bedard, administrateur de la Fondation Lionel-Groulx, 500$ à Péladeau

Dons recueillis

Pierre Karl PÉLADEAU

119 764$ recueillis

(Don moyen : 154$)

Bernard DRAINVILLE

43 961$ recueillis

(Don moyen : 162$)

Alexandre CLOUTIER

39 699$ recueillis

(Don moyen : 158$)

Martine OUELLET

31 607$ recueillis

(Don moyen : 106$)

Pierre CÉRÉ

12 087$ recueillis

(Don moyen : 119$)

*La somme maximale autorisée par donateur est de 500$.

Péladeau accuse La Presse de «harcèlement»

Des vérifications effectuées pendant la préparation de ce reportage ont amené Pierre Karl Péladeau à accuser La Presse et ses journalistes de «harcèlement». Son porte-parole a aussi allégué que des gestes «d'intimidation» avaient été commis et menace de porter plainte.

Le meneur de la course à la direction a refusé de donner une entrevue sur ce sujet.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) critique le comportement du magnat des médias. «On laisse planer des allégations qui sont vagues qu'on ne précise pas», a déploré Lise Millette, présidente de l'organisation. «Il faut arrêter de tirer sur les messagers pour éviter de répondre à des questions de fond.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer