La CAQ perd sa présidente

Maud Cohen... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Maud Cohen

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Nouveau départ à la Coalition avenir Québec: la présidente du parti, Maud Cohen, a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat après avoir accepté un emploi à la Fondation de l'hôpital Sainte-Justine. Elle pourrait être remplacée par l'ex-député Stéphane Le Bouyonnec, qui confirme être intéressé par ce poste bénévole.

Ex-présidente de l'Ordre des ingénieurs du Québec, Mme Cohen a été recrutée comme candidate vedette par François Legault lors des élections de 2012. Bien qu'elle ne se soit pas présentée aux élections d'avril, elle restait présidente du parti depuis un an et avait l'intention de briguer un nouveau mandat.

Or, ses plans ont changé à la toute dernière minute lorsqu'elle a reçu une offre d'emploi de la Fondation de l'hôpital Sainte-Justine. Confrontée à un «choix déchirant», elle a finalement décidé de renoncer à ses fonctions au parti.

«J'avais déposé ma candidature pour me présenter à la présidence, a indiqué Mme Cohen. C'est vraiment pour des raisons conjoncturelles parce que je ne peux pas remplir les deux fonctions à la fois.»

Le départ est une nouvelle tuile pour le parti de François Legault, qui a essuyé la perte du député Christian Dubé, qui a accepté un emploi à la Caisse de dépôt et placement. Plus récemment, l'attaché de presse du chef, Jean-François Del Torchio, a quitté le parti pour occuper un poste à TVA Sports. La prédécesseure de Mme Cohen, Dominique Anglade, avait aussi quitté ses fonctions pour accepter un poste à Montréal International.

Dans l'entourage de François Legault, on indique que le cas de Mme Cohen est différent des autres, puisqu'elle ne part pas en cours de mandat mais bien à la fin de celui-ci.

La principale intéressée assure d'ailleurs qu'elle ne part pas en mauvais termes avec le parti.

«Je continue à croire à la CAQ, je continue de croire à ce parti et je continue de croire qu'on a besoin de cette voix-là au Québec», a-t-elle dit.

Le Bouyonnec intéressé

Le successeur de Mme Cohen sera désigné lors du congrès de la CAQ, début novembre à Trois-Rivières. Mais déjà, au moins un candidat de prestige se montre intéressé par le poste.

L'ex-député Stéphane Le Bouyonnec, qui a été défait par 435 votes dans La Prairie aux élections d'avril, a confirmé à La Presse être intéressé par le poste.

«Je suis encore en réflexion, mais en réalité elle est pas mal terminée», a-t-il lancé en entrevue.

«À partir du moment où le poste est vacant, je sais ce que je peux apporter et il y a des gens dans le parti qui souhaitent que je me présente», a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer