Françoise David dénonce «la plus grande menterie de l'automne»

Françoise David... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Françoise David

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En disant qu'il ne s'attaquera pas aux personnes vulnérables, le gouvernement du Québec commet «la plus grande menterie de l'automne», selon Françoise David. La co-porte-parole de Québec solidaire a dénoncé hier matin de nouvelles coupes budgétaires dans les programmes de subventions salariales.

Le parti politique a annoncé avoir découvert de nouvelles coupes budgétaires du gouvernement Couillard, cette fois dans le programme de «subventions salariales». Les sommes accordées permettent à des personnes à statut précaire d'obtenir un emploi. QS affirme qu'il y aurait un manque à gagner de 600 000$ seulement pour Montréal.

«On est prêt à dépenser des centaines de millions pour une cimenterie à Port-Daniel, et on n'est pas prêt à laisser quelques millions au ministère de l'Emploi et de Solidarité sociale pour s'occuper des gens un peu plus éloignés du marché du travail. [...] C'est aberrant», a dénoncé Françoise David.

Réponse du gouvernement

Le cabinet du ministre François Blais n'a pas voulu confirmer les chiffres avancés par Québec solidaire sur Montréal. L'attaché de presse du ministre a toutefois confirmé que la diminution des fonds accordés au programme de subventions salariales était de 650 000$ pour l'ensemble de la province.

L'aide gouvernementale est passée de 82 à 30 semaines. «Le processus d'acquisition des compétences sera quand même atteint, et c'est l'objectif», selon Julie White. Le gouvernement affirme avoir fait des évaluations dans des entreprises d'économie sociale pour justifier ce choix «d'efficience», en vigueur depuis le 11 juillet dernier.

Québec solidaire demande au ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, de rehausser le budget au niveau de l'an dernier, soit 56,9 millions de dollars.

En mai dernier, François Blais avait promis de «protéger les plus vulnérables», et ce, même s'il devait contribuer à l'effort budgétaire de son gouvernement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer