Sondage Crop-La Presse: le PLQ en baisse à cause de l'affaire Bolduc

Selon la firme CROP, qui a réalisé le... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

Selon la firme CROP, qui a réalisé le coup de sonde, l'«affaire Bolduc» explique en grande partie la baisse de la satisfaction envers le gouvernement au cours de l'été.

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Une majorité de Québécois désapprouvent l'encaissement d'une prime de 215 000$ - remboursée en partie - par le ministre Yves Bolduc, suggère un nouveau sondage. Même les électeurs libéraux seraient plus nombreux à déplorer ce comportement qu'à l'approuver.

Selon la firme CROP, qui a réalisé le coup de sonde, l'«affaire Bolduc» explique en grande partie la baisse de la satisfaction envers le gouvernement au cours de l'été.

Au total, 53% des répondants ont dit désapprouver «la conduite du docteur Bolduc dans cette histoire». Environ 26% des répondants approuvent, alors que 21% ne savent pas quoi en penser.

«Ce que je vois, c'est qu'il y a deux fois plus de gens qui le désapprouvent que de gens qui l'approuvent», a constaté Youri Rivest, vice-président chez CROP. «Je comprends qu'ils veuillent que l'on parle d'autre chose parce que, visiblement, ça attaque leur marque de commerce.»

La gestion de l'affaire par le premier ministre Couillard est désapprouvée par 43% des répondants.

Le scandale a éclaté au début de juillet, après que Le Soleil eut révélé que l'actuel ministre de l'Éducation avait touché une prime d'environ 215 000$ pour avoir pris en charge 1500 patients orphelins. M. Bolduc était retourné à la médecine de famille pendant les 18 mois du gouvernement Marois avant de revenir au pouvoir et de cesser de suivre ses patients.

Il y a un mois, le ministre a remis un quart de ce montant à l'État et à des organismes de charité. Mais ces chèques ne semblent pas avoir réussi à effacer l'ardoise. Même chez ses électeurs.

Même les libéraux désapprouvent

Selon le sondage CROP, 43% des répondants d'allégeance libérale désapprouvent la conduite du ministre, contre 34% qui l'appuient.

«Même les partisans libéraux désapprouvent la conduite du docteur Bolduc, a souligné Youri Rivest en entrevue téléphonique. C'est le chiffre qui fait le plus mal. Pour moi, c'est un chiffre qui signifie quelque chose.»

Chez les péquistes et les caquistes, plus de sept répondants sur dix (72%) sont en désaccord avec M. Bolduc.

Ces chiffres doivent être utilisés afin de comprendre pourquoi le taux d'insatisfaction envers le gouvernement a augmenté de cinq points par rapport à juin et pourquoi le premier ministre Couillard a vu sa cote de popularité baisser de 5% au cours de l'été, selon CROP.

«C'est rare, pendant l'été, qu'on voie le parti au pouvoir susciter de l'insatisfaction, a expliqué M. Rivest. On peut penser qu'une bonne partie de cela est due à l'affaire Bolduc.»

Le sondage a été réalisé du 14 au 18 août auprès de 1000 répondants membres d'un panel web. Les résultats ont été pondérés sur la base de différents critères. Compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer