Couillard dit non à l'abolition des cégeps

Le premier ministre, Philippe Couillard, écarte toujours une remise... (Photo Yan Doublet, archives Le Soleil)

Agrandir

Le premier ministre, Philippe Couillard, écarte toujours une remise en question des cégeps.

Photo Yan Doublet, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le premier ministre Philippe Couillard enterre l'idée d'abolir les cégeps avant même que les jeunes libéraux n'en aient débattu.

Samedi, au premier jour du congrès de la commission jeunesse de son parti, M. Couillard a tué dans l'oeuf une proposition susceptible de soulever la controverse. Il a rappelé qu'il s'est déjà prononcé contre une abolition des cégeps dans le passé. «Je ne changerai pas d'idée», a-t-il affirmé lors d'un bref point de presse.

En janvier 2013, à l'occasion d'un débat entre les candidats à la direction du PLQ, Pierre Moreau avait plaidé pour la fin des cégeps et Philippe Couillard s'était aussitôt opposé à cette proposition. Les cégeps sont « un outil de développement économique pour nos régions». C'est « l'un des instruments les plus utiles pour augmenter la scolarisation des Québécois », disait-il.

Il écarte toujours une remise en question des cégeps. «J'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur les cégeps, et mon opinion ne change pas», a-t-il répondu aux journalistes.

Philippe Couillard a fait sa sortie alors que les jeunes libéraux ne s'étaient toujours pas prononcés sur cette proposition ni aucune autre d'ailleurs.

Jeudi, le président des jeunes libéraux, Nicolas Perrino, justifiait l'abolition des cégeps en disant que le système d'éducation doit prendre un virage «utilitaire» et être davantage centré sur les besoins des entreprises. «Le système d'éducation est là pour former des jeunes prêts à exercer des emplois, mais aussi des citoyens, des gens qui ont une tête bien faite, des gens qui ont une culture générale. (Il faut) que cette possibilité soit offerte dans toutes les régions du Québec», a rétorqué Philippe Couillard.

Le premier ministre a toutefois souligné que les jeunes de son parti veulent une meilleure adéquation entre la formation et les besoins du marché du travail, un objectif partagé par son gouvernement. «La question de la structure des cégeps, j'en ai déjà parlé, et je ne changerai pas d'idée, mais je dis que l'enjeu de l'adéquation formation-emploi identifié dans la résolution, pour moi, il est capital», a-t-il dit. Il a rappelé que le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, créera des comités de travail pour revoir le règlement sur les régimes des études collégiales.

Philippe Couillard a également indiqué que la privatisation de la Société des alcools du Québec (SAQ), proposée par la commission politique jeune de l'agglomération de Montréal , n'est pas dans ses cartons. «Pour moi, ce n'est pas une solution à court terme ni même à long terme pour régler les problèmes financiers du Québec», a-t-il dit.

Il n'a pas semblé plus enclin à réduire l'importance du critère de la connaissance de la langue française dans la sélection des immigrants comme le propose la commission jeunesse. Celle-ci veut que les compétences et les besoins du marché du travail aient plus d'importance dans le choix des candidats à l'immigration.

Il ne faut pas mettre la connaissance du français et les compétences «en opposition», a soutenu M. Couillard. «La priorité est d'avoir des personnes qui sont tout de suite employables au Québec et qui soit connaissent le français à leur arrivée soit sont rapidement inscrites dans un programme de francisation.»

Philippe Couillard s'est dit « très à l'aise » devant les propositions soumises par la commission jeunesse même s'il en rejette certaines d'emblée. «Le rôle d'une commission jeunesse d'un parti politique n'est pas de faire plaisir au gouvernement, c'est de brasser la cage, d'arriver avec des idées, d'oser débattre d'enjeux, et il n'y a aucun enjeu interdit chez nous», a-t-il affirmé.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer