Exclusif

Le PQ et le PLQ devront rembourser le DGEQ

Le Parti québécois (PQ) devra rembourser près de 75 000$ au directeur général... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Le Parti québécois (PQ) devra rembourser près de 75 000$ au directeur général des élections en raison de contributions illégales relevées depuis le début de l'année 2014, a appris La Presse.

La formation politique de Philippe Couillard devra quant à elle décaisser 45 000$ pour les mêmes raisons.

Des lettres de réclamation pour une partie de ces sommes viennent d'être postées par le chien de garde du processus électoral. D'autres avaient déjà été envoyées.

«Quand le DGEQ juge que des contributions sont non conformes, on envoie une lettre de remboursement au parti [qui a reçu le don] pour qu'il nous retourne l'argent», a expliqué la porte-parole Stéphanie Isabel. Ces fonds sont versés dans le Trésor public.

Les 72 900$ et les 44 450$ réclamés respectivement au PQ et au PLQ correspondent à des contributions illégales atteignant au total les sommes exigées. Les auteurs de ces dons se sont fait imposer une amende du DGEQ depuis le tournant de l'année, mais les dons épinglés sont souvent moins récents. «Ce sont les montants pour lesquels nous avons demandé des remboursements», a confirmé Mme Isabel.

Début mai, un lot d'environ 150 amendes avaient été imposées à quatre responsables de firmes de génie pour autant de contributions illégales remises à plusieurs partis jusqu'en 2011. France Michaud, l'ex-vice-présidente de Roche qui a témoigné cette semaine à la commission Charbonneau, était notamment de ce groupe.

Remboursements assurés

En entrevue avec La Presse, le directeur général du PQ a promis de se plier aux demandes de remboursement. «Le DGEQ a les capacités, les moyens et les outils pour faire ces vérifications-là. Nous, on ne conteste d'aucune façon les conclusions du DGEQ», a dit Sylvain Tanguay.

À propos des 72 900$ que devra verser le PQ, «la seule explication que je peux vous donner, c'est que le DGEQ fait son travail de vérification avec les outils dont il dispose. Ce sont des outils dont nous ne disposons pas. Les conclusions que tire le DGEQ sont absolument les bonnes», a dit le patron administratif du PQ .

On compte aussi se plier aux ordres du DGEQ du côté du Parti libéral du Québec, a assuré le porte-parole Maxime Roy. «Tous les dons qui ont été jugés non conformes seront remboursés», a-t-il assuré.

À l'automne dernier, le DGEQ avait réclamé 33 850$ aux libéraux, 1500$ à la Coalition avenir Québec et 400$ au PQ.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer