Placement syndical: des embûches pour Maltais

Agnès Maltais... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Agnès Maltais

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partager

Denis Lessard
Denis Lessard
La Presse

La ministre du Travail, Agnès Maltais, devra faire face à des embûches inattendues pour l'application de la loi 33, qui devait abolir le placement syndical dans le secteur de la construction.

Le gouvernement a été défait, jeudi matin, sur une motion qui déférait en commission parlementaire l'étude du nouveau règlement. Les retards dans l'application du nouveau système à la Commission de la construction forcent le report de l'application du règlement du 2 décembre 2012 au 9 septembre 2013.

Le règlement proposé prévoit que les syndicats peuvent communiquer directement avec les entrepreneurs. Les libéraux et les caquistes estiment que ces dispositions sont un retour à la case départ, une porte ouverte à l'intimidation des «Rambo» qui exigeront l'embauche des travailleurs qu'ils choisissent.

Comme le projet de loi prévoit expressément l'étude du règlement en commission parlementaire, toute l'opération parait bloquée pour l'instant.

Du côté du gouvernement, on rappelle que, dans les délibérations sur le projet de loi 33, avant les élections, la ministre Lise Thériault avait explicitement dit que les parties pourraient continuer à se parler. Surtout, on pestait contre la décision de la CAQ de s'opposer tout à coup au règlement, en dépit de la parole donnée.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer