L'opposition veut la tête de Whissell

Le député  d'Argenteuil, David Whissel.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le député  d'Argenteuil, David Whissel.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) David Whissell doit quitter l'Assemblée nationale, car il n'a plus la tête au travail de député et s'intéresse davantage à l'entreprise d'asphaltage ABC Rive-Nord, estime l'opposition. Mais le gouvernement ne voit rien à reprocher à son député.

Le PQ et l'ADQ ont été surpris d'apprendre qu'en plus d'avoir tenté de se faire embaucher par ABC Rive-Nord et d'être en conflit avec l'actionnaire majoritaire de cette compagnie, M. Whissell part en vacances pendant deux semaines au moment où l'Assemblée nationale reprend ses travaux. «Il essaie d'échapper à nos questions», conclut la leader parlementaire adjointe du PQ, Agnès Maltais. «S'il avait besoin de vacances, pourquoi n'a-t-il pas utilisé le mois qui vient de passer comme tous les députés ou les deux semaines de relâche» qui suivent les deux premières semaines de travaux?

«Ça veut dire que son travail de député ne l'intéresse plus», surtout qu'il a «cherché un emploi ailleurs», a-t-elle ajouté.

Selon une requête devant la Cour supérieure, David Whissell - dont la fiducie sans droit de regard à laquelle il a confié ses actifs, par l'entremise d'une compagnie à numéro, détient 20% des parts d'ABC Rive-Nord - a demandé à l'entreprise, le 2 décembre, de l'embaucher à temps plein. Mais l'actionnaire majoritaire a refusé. Il a plutôt offert de racheter la participation de M. Whissell pour 4 millions de dollars.

La compagnie à numéro détenue par la fiducie qu'a constituée M. Whissell a répliqué en demandant les états financiers d'ABC Rive-Nord afin de porter un jugement sur l'entreprise et de se prononcer sur la possibilité de faire une contre-offre de 16 millions pour les parts de l'autre actionnaire. Cet accès lui a été refusé. L'affaire est devant les tribunaux.

«Les gens d'Argenteuil savent que M. Whissell ne veut plus être député, et ils méritent mieux, a affirmé Agnès Maltais. Il serait temps que M. Whissell pose le geste», qu'il démissionne

David Whissell a toujours affirmé qu'il ne se mêle pas de la gestion d'ABC Rive-Nord - compagnie ayant obtenu pour 18,6 millions en contrats gouvernementaux d'avril à décembre - car ses actions sont placées dans une fiducie sans droit de regard. Le PQ se demande si l'ex-ministre a respecté la règle.

Pour la leader parlementaire de l'ADQ, Sylvie Roy, «l'argument d'avoir placé ses actifs dans une fiducie, ça ne tient plus la route. M. Whissell veut acheter les parts des autres actionnaires, il veut revenir dans le décor. Il n'est pas un gars désintéressé». Selon elle, il «n'a plus la tête à être député» et doit démissionner.

Le whip en chef du gouvernement, Pierre Moreau, a autorisé M. Whissell à prendre des vacances même si l'Assemblée nationale siège à compter de mardi. Son absence ne nuira pas au bon fonctionnement de l'aile parlementaire, a-t-il plaidé. «La décision de prendre des vacances lui appartient. Il n'y a pas de stratégie derrière ça.»

Quant aux démarches entreprises par le député auprès d'ABC Rive-Nord et le litige devant les tribunaux, ce sont les «affaires personnelles» de M. Whissell, a affirmé Pierre Moreau. Il dit ne pas avoir à vérifier si les règles entourant le fonctionnement de la fiducie sont respectées, mais seulement si M. Whissell «remplit son rôle de député». Et c'est le cas à ses yeux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer