Un accueil «à la québécoise» maladroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Paris) Un député du parti de Nicolas Sarkozy, Pierre Lasbordes, a souhaité la bienvenue à Jean Charest dans une salle somptueuse du Sénat français avec, sans le savoir, une expression vulgaire. «J'espère que vous n'avez pas trop la plotte à terre, comme on le dit au Québec «, a lancé M. Lasbordes hier, une remarque qui a fait sursauter les membres de la délégation québécoise. Le député de l'Essonne et président du Groupe d'amitié France- Québec à l'Assemblée nationale française venait de souligner que le premier ministre Charest en est

à sa septième visite dans l'Hexagone en trois ans. «Ce n'est pas grossier «, a affirmé Pier re Lasbordes à

quelques journalistes après la rencontre. «Ça veut dire être très fatigué. On me l'a dit», a-t-il ajouté, précisant qu'un Québécois qu'il n'a pas nommé lui avait conseillé d'utiliser cette expression. Il n'a jamais voulu reconnaître que celle-ci pouvait être à tout le moins déplacée.

Maladresse après maladresse

Ironiquement, au cours du même discours, le député de l 'UMP a voulu démontrer qu'il sait comment parler aux Québécois et éviter la controverse. Qualifiant le Québec de «nation», il a ajouté à la blague: «Je n'ai pas dit pays!» Et au tout début de son allocution, Pierre Lasbordes a souligné que des Français nomment parfois le premier ministre du Québec en prononçant le « s « de Charest. «L'accueil des Français est peut-être parfois déroutant «, a-t-il dit, ignorant qu'il s'apprêtait lui-même à commet tre une grossière maladresse. Jean Charest n'en veut pas au député français. Visiblement mal à l'aise d'avoir à répondre aux questions des journalistes, le premier ministre a dit ne pas avoir entendu la remarque de M. Lasbordes. Il ne semble pas connaître l'expression

pui squ' il a di t qu'el le est d'or igine f ançaise. « Enfin Qu'est-ce que vous voulez Je n'ai pas très bien compris. Est-ce que ça m'offusque? Dans le contexte français, ça n'a probablement pas la même signification

que chez nous. Alors je ne m'en fais pas avec ça «, a-t-il affirmé.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer