Saskatchewan: le premier ministre Brad Wall quitte la vie politique

Brad Wall... (Photo Michael Bell, Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Brad Wall

Photo Michael Bell, Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Regina

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a annoncé jeudi matin son départ de la vie politique après une décennie à la tête de la province.

M. Wall, âgé de 51 ans, a annoncé sa décision surprise dans une vidéo publiée en ligne, jeudi matin, affirmant qu'après 10 ans, il était temps de renouveler le parti et la province. Le chef du Parti saskatchewanais demeurera en poste jusqu'à ce que son successeur soit choisi.

Son parti et lui ont remporté les trois dernières élections générales depuis 2007; la dernière fois, en 2016, ils ont fait élire 51 des 61 députés à l'Assemblée législative. Le Parti saskatchewanais (centre droit), fondé en 1997 par des dissidents libéraux et progressistes-conservateurs, a obtenu plus de 50 % des voix exprimées à chacun de ces scrutins.

M. Wall était régulièrement le plus populaire des premiers ministres provinciaux du Canada dans les sondages d'opinion, et ses déclarations tranchées faisaient souvent le tour du pays. Mais la gronde s'est installée au cours des derniers mois, notamment après la présentation d'un budget d'austérité.

La province doit composer avec la chute vertigineuse des prix des ressources naturelles, qui a engendré un déficit annuel de 1,3 milliard. Le gouvernement a sabré les budgets de l'éducation et les subventions aux municipalités, et augmenté la taxe de vente provinciale, qui est en plus applicable dorénavant aux vêtements pour les enfants et aux repas au restaurant. Le gouvernement Wall a aussi fermé la société provinciale de transport par autocars.

En mai, dans un sondage mené après le budget du printemps, le Parti saskatchewanais accusait une baisse de popularité de neuf points, derrière le Nouveau Parti démocratique, parti de l'opposition pourtant orphelin de chef.

«La Saskatchewan a besoin d'un renouveau, d'un point de vue neuf à sa tête», a indiqué M. Wall jeudi matin. «Cette décision a été très difficile (...) Mais le moment est venu.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer