Les conservateurs ont reçu plus de contributions que les libéraux en 2016

Les conservateurs fédéraux ont récolté 1,3 million de plus que les libéraux en... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephanie Levitz
La Presse Canadienne
Ottawa

Les conservateurs fédéraux ont récolté 1,3 million de plus que les libéraux en 2016, mais ils ont dépensé deux fois plus qu'eux pour recueillir cette somme, indique Élections Canada.

Selon les rapports annuels des partis politiques fédéraux, publiés mardi, les conservateurs ont recueilli 18,5 millions auprès de 82 662 partisans en 2016; les libéraux ont reçu de leur côté 17,2 millions de 82 285 donateurs. Mais pour obtenir toutes ces contributions, les conservateurs ont dépensé 6,85 millions dans l'organisation d'activités de financement diverses, comparativement à 3,1 millions chez les libéraux.

Les néo-démocrates ont récolté 5,39 millions auprès de 26 754 militants, le Parti vert 2,8 millions auprès de quelque 18 000 partisans, et le Bloc québécois 656 273 $ auprès de 5773 donateurs.

Les données des conservateurs ne prennent toutefois pas en compte les quelque 3,9 millions recueillis par les nombreux candidats dans la course à la direction du parti, qui a duré une bonne partie de l'année 2016, pour se terminer en mai dernier.

Le Parti libéral du Canada a dépensé en tout 18,58 millions en 2016, comparativement à 21,98 millions au Parti conservateur, 8,3 millions au Nouveau Parti démocratique, 2,65 millions au Parti vert et 713 500 $ au Bloc québécois.

Les conservateurs ont par ailleurs recueilli 1,57 million en cotisations, comparativement à 1,9 million en 2015. Mais ce sont les libéraux qui ont connu la plus forte baisse à ce chapitre, puisqu'ils ont aboli en 2016 le système de cotisations: alors qu'ils en avaient tiré plus de 2 millions en 2015, ils n'ont récolté l'an dernier que 655 000 $ par cette voie.

Les libéraux ont été la cible de critiques au cours des derniers mois pour certaines de leurs activités de financement qui assuraient à de généraux donateurs un accès privilégié à un ministre, voire au premier ministre. Le gouvernement libéral a finalement adopté au printemps dernier une loi qui resserre les règles entourant les rapports de financement des partis politiques, et assure une transparence sur l'identité des donateurs.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer