Le Parti conservateur retire 1351 personnes de sa liste de membres

Kevin O'Leary serre la main de Maxime Bernier... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Kevin O'Leary serre la main de Maxime Bernier lors du débat au leadership du parti conservateur du 13 février.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le Parti conservateur du Canada a annoncé qu'il avait expulsé 1351 personnes de sa liste de membres à la suite d'une enquête provoquée par les allégations de l'un des meneurs de la course à la direction du parti, Kevin O'Leary.

Ces individus ne pourront pas voter pour choisir un successeur à Stephen Harper.

Au terme d'une vérification rapide, le parti dit avoir découvert que des cartes de membres avaient été achetées à partir de deux adresses IP et qu'elles n'avaient pas été payées par des membres individuels, ce qui va à l'encontre des règles du parti.

Le parti n'a pas pu déterminer quelle campagne serait à l'origine de ce stratagème puisque les cartes de membres ont été achetées de manière anonyme sur le site.

Cette nouvelle semble corroborer les allégations lancées par M. O'Leary, qui prétendait qu'un de ses rivaux, sans le nommer, utilisait des cartes de crédit prépayées, impossibles à retracer, afin de recruter de «faux membres» du Parti conservateur du Canada pour gagner des points dans la course. Deux sources qui ne sont pas liées au candidat ont estimé qu'il visait vraisemblablement Maxime Bernier.

Le stratagème allégué consisterait à enregistrer comme nouveaux membres du Parti conservateur du Canada des personnes puisées dans la liste du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, peut-être même sans leur consentement. Or, plusieurs membres de l'équipe de Maxime Bernier ont également participé à la campagne victorieuse de Patrick Brown à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario en 2015, et pourraient bien être des partisans du député beauceron.

M. Bernier a rétorqué en traitant son rival «perdant» et de «mauvais candidat».

Le député de Beauce soutient que M. O'Leary lance de la boue pour sauver sa campagne. Dans un courriel aux membres du Parti conservateur, M. Bernier souligne qu'il a recueilli plus d'argent que le candidat O'Leary, qu'il a fait signer plus de nouvelles cartes de membre et attiré davantage de bénévoles dans son camp.

M. Bernier déplore que pendant qu'il lève «une armée de partisans», M. O'Leary «prend des vacances en Floride» et «essaie sur un canal de télé-achat de vendre aux Américains son vin, qui n'est même pas disponible au Canada».

Les candidats ont jusqu'au 28 mars pour recruter de nouveaux membres qui seront habilités à élire le prochain chef, le 27 mai.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer