Trudeau chez l'Aga Khan: la commissaire à l'éthique enquêtera

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et... (Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et l'Aga Khan

Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kristy Kirkup
La Presse Canadienne
OTTAWA

La commissaire fédérale aux conflits d'intérêts et à l'éthique a ouvert une enquête formelle sur le séjour du premier ministre Justin Trudeau et de sa famille chez le richissime leader spirituel Aga Khan, pendant les vacances des Fêtes.

À l'issue d'une analyse préliminaire du dossier, Mary Dawson a décidé qu'il y avait matière à mener une enquête en bonne et due forme.

Une première plainte, en vertu du Code des députés régissant les conflits d'intérêts, avait été déposée par le conservateur Andrew Scheer, ancien président de la Chambre et aujourd'hui candidat à la direction de son parti. Le même voyage avait aussi fait l'objet en janvier d'une autre plainte, du député conservateur Blaine Calkins, cette fois en vertu de la Loi fédérale sur les conflits d'intérêts.

M. Trudeau a été la cible des critiques de l'opposition en janvier parce qu'il avait voyagé à bord de l'hélicoptère de l'Aga Khan pour se rendre d'un aéroport des Bahamas jusqu'à l'île privée de Bells Cay. On critiquait aussi de façon plus générale le fait que le premier ministre ait accepté l'hospitalité de ce «vieil ami de la famille Trudeau». L'Aga Khan, par l'entremise de ses fondations humanitaires, reçoit des subventions du gouvernement canadien par le biais de l'aide au développement international.

Le Cabinet du premier ministre a simplement indiqué lundi que M. Trudeau sera ravi de répondre éventuellement aux interrogations de la commissaire Dawson.

En vertu de la Loi fédérale sur les conflits d'intérêts, mais aussi du code d'éthique mis en place par le premier ministre Trudeau lui-même, il est interdit aux ministres d'effectuer tout déplacement «à bord d'un appareil privé ou d'un vol nolisé non commercial, sauf dans des circonstances exceptionnelles et seulement avec l'autorisation préalable du commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, et à la condition de le divulguer publiquement».

Au moment où les députés conservateurs dénonçaient ce voyage de M. Trudeau chez l'Aga Khan, leur chef intérimaire, Rona Ambrose, passait des vacances sur le yacht d'un milliardaire. À l'extérieur des Communes, lundi, Mme Ambrose a soutenu qu'elle avait respecté toutes les règles, et qu'elle n'avait rien d'autre à ajouter là-dessus.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer