Climat: le Canada sera avantagé à long terme, selon Justin Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau lors de son... (Photo Jeff McIntosh, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le premier ministre Justin Trudeau lors de son discours à la Chambre de commerce de Calgary.

Photo Jeff McIntosh, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Calgary

Le Canada pourrait profiter d'un éventuel relâchement des efforts américains dans la lutte contre les changements climatiques sous l'administration de Donald Trump, a estimé mercredi le premier ministre Justin Trudeau.

Lors d'un discours prononcé devant des gens d'affaires à Calgary, M. Trudeau s'est fait demander s'il était engagé à mettre en place son plan sur le climat même si cela rendait le pays moins concurrentiel avec les États-Unis.

Le premier ministre a répondu que le changement climatique était un fait et que tout le monde allait s'engager dans cette lutte.

Même si ignorer cet enjeu générait des bénéfices à court terme, a-t-il expliqué, la poursuite des efforts du Canada rendra le pays plus attrayant aux yeux des investisseurs qui voient à long terme.

M. Trudeau a aussi défendu la décision de son gouvernement qui a récemment approuvé deux projets importants d'oléoducs: l'élargissement de l'oléoduc Trans Mountain et le remplacement de la vieillissante canalisation 3 d'Enbridge.

Le premier ministre s'est dit persuadé que ces projets seraient construits malgré la forte opposition.

M. Trudeau était en visite pour la première fois Calgary depuis que son gouvernement a approuvé les deux projets d'oléoducs. Un troisième a été rejeté.

L'élargissement de l'oléoduc Trans Mountain, de Kinder Morgan, triplerait la capacité de l'oléoduc existant qui s'étend d'Edmonton à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Le gouvernement Trudeau a aussi donné son accord au remplacement de la canalisation 3 d'Enbridge, qui relie l'Alberta au Wisconsin. Il a cependant rejeté le projet d'oléoduc proposé par Northern Gateway, qui aurait acheminé du pétrole de l'Alberta vers le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Le premier ministre avait fait une escale à Vancouver, mardi. Il y a annoncé que deux bateaux-remorqueurs d'urgence patrouilleraient la côte Ouest afin d'épauler la garde côtière lorsqu'elle doit secourir des bateaux commerciaux en détresse, qui représentent une menace pour la navigation et l'environnement marin.

M. Trudeau devait également s'entretenir, mercredi, avec le maire de Calgary, Naheed Nenshi, et visiter l'École de l'énergie MacPhail à l'école polytechnique de l'Institut de technologie du sud de l'Alberta.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer