Exclusif

Violence envers les femmes: Ottawa investira plus de 1 million

Patty Hajdu (au centre), ministre fédérale de la Condition... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Patty Hajdu (au centre), ministre fédérale de la Condition féminine, annoncera ce matin à Toronto un investissement de 1 million de dollars voué à l'amélioration des services aux femmes qui sont victimes de violence.

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement Trudeau consacrera plus de 1 million de dollars à l'amélioration des services aux femmes qui sont victimes de violence, a appris La Presse.

La ministre fédérale de la Condition féminine, Patty Hajdu, confirmera ce matin à Toronto cet investissement au moment même où l'Assemblée législative de l'Alberta est ébranlée par un cas de violence verbale visant une députée provinciale, Sandra Jansen, qui a reçu un grand nombre de messages haineux après avoir décidé de quitter les rangs du Parti progressiste-conservateur pour se joindre au NPD, qui dirige la province depuis 18 mois.

Cette affaire a d'ailleurs eu des échos hier à la Chambre des communes. En réponse à une question du NPD, la ministre Hajdu a vivement condamné les messages fielleux qui visent les femmes sur les médias sociaux.

Le Réseau canadien des maisons d'hébergement pour femmes pourra utiliser la somme de 1 million qu'il obtiendra d'Ottawa au cours des trois prochaines années non seulement pour améliorer les services offerts aux femmes victimes de violence, mais aussi pour faire l'inventaire des programmes et des maisons d'hébergement qui existent aux quatre coins du Canada. Cela permettra d'évaluer les besoins de toutes les régions du pays.

Dans son dernier budget, le gouvernement Trudeau avait d'ailleurs annoncé son intention d'investir 89,9 millions au cours des deux prochaines années pour la construction et la rénovation de maisons d'hébergement.

«La violence fondée sur le sexe est encore trop fréquente au Canada et représente un obstacle majeur pour atteindre l'égalité entre les hommes et les femmes. Le gouvernement du Canada prend des mesures pour prévenir et contrer cette violence en finançant des projets de ce genre», a-t-on indiqué au bureau de Mme Hadju.

Vibrant plaidoyer de Sandra Jansen

Mardi, à l'Assemblée législative de l'Alberta, la nouvelle députée néo-démocrate Sandra Jansen a fait un vibrant plaidoyer pour que tous les élus de la province s'élèvent contre la violence faite aux femmes.

Mme Jansen a lu une douzaine des commentaires désobligeants à son endroit qui lui ont été envoyés sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. «Vous [Mme Jansen et la première ministre Rachel Notley] êtes toutes les deux une honte pour l'Alberta.» «Chiennes menteuses.» «Maintenant, vous avez deux pitounes blondes dans un parti qui ne sait pas ce qu'il fait.» «Sandra devrait rester dans la cuisine, là où est sa place.» «Vole avec les corbeaux et fais-toi tirer dessus.»

Les autres députés de l'Assemblée législative étaient bouche bée. Mme Jansen a ensuite exhorté ses collègues à ne pas rester les bras croisés devant une telle violence verbale contre une femme en politique.

«Si vous êtes consternés par les mots que vous avez entendus ces derniers jours, si vous rejetez la violence et que vous savez que le harcèlement et les insultes - même si cela est fait verbalement ou en ligne, et même si cela est dirigé contre un adversaire politique -, c'est du poison», a plaidé Mme Jansen.

«Soyons inébranlables et sans équivoque, peu importe nos allégeances politiques. Nous devons nous opposer à cela. Nous devons nous y opposer, s'il vous plaît, ne l'ignorez pas, ne prenez pas le chemin inverse, ne l'excusez pas, parce que nos filles nous regardent», a-t-elle ajouté. Ses collègues députés l'ont ensuite ovationnée en signe de solidarité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer