Rona Ambrose nie avoir réclamé des frais de logement en trop

La chef par intérim du Parti conservateur Rona Ambrose... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES PC)

Agrandir

La chef par intérim du Parti conservateur Rona Ambrose

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Rona Ambrose assure qu'elle n'a pas réclamé de frais de logement alors qu'elle résidait déjà à Stornoway, la résidence officielle du chef de l'Opposition à Ottawa, qui est payée par les contribuables.

Un article publié par le Huffington Post affirme que des relevés de dépenses de la Chambre des communes indiquent que Mme Ambrose, qui est devenue chef par intérim du Parti conservateur en novembre dernier, a réclamé 9700 $ entre janvier et mars, soit bien après son arrivée à Stornoway.

Mme Ambrose, qui est actuellement à Jérusalem où elle assiste aux funérailles de l'ancien président israélien Shimon Peres avec le premier ministre Justin Trudeau, nie ces allégations, qu'elle qualifie de « totalement fausses ».

Les conservateurs affirment que ces dépenses datent en fait de l'automne dernier et incluent quatre mois de loyer mensuel de 2000 $ pour le condo où elle a habité avant de prendre la direction du Parti conservateur.

Cela inclut les mois d'octobre et de novembre, alors qu'elle habitait toujours le condo, et les 4000 $ qu'elle a dû débourser pour couvrir les mois de décembre et janvier et respecter ainsi les conditions de son bail.

Les réclamations incluent aussi une somme de 869 $ pour un séjour de trois nuits dans un hôtel en novembre. Selon les conservateurs, ce montant a servi lorsque son partenaire et ses deux enfants sont allés la visiter avant que Stornoway ne soit prête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer