Le Bloc dépose 25 000 signatures de citoyens s'opposant à Énergie Est

Sur cette photo, un pipeline traverse les terres... (Archives La Presse)

Agrandir

Sur cette photo, un pipeline traverse les terres d'un producteur laitier de Saint-Jean-Chrysostome. Celui de TransCanada devait également passer sur la terre du producteur.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fannie Olivier
La Presse Canadienne
Ottawa

Le Bloc québécois a réuni 25 000 signatures de citoyens qui s'opposent à la construction du pipeline Énergie Est de TransCanada.

Aux yeux du député bloquiste Luc Thériault, il s'agit de la première étape de ce qui s'annonce être un long « marathon » dans la lutte de sa formation politique contre ce projet controversé.

La proposition consolidée de l'oléoduc de 4500 kilomètres a été déposée à l'Office national de l'énergie (ONÉ) le mois dernier. L'Office doit étudier le document - qui compte 39 000 pages -, mais c'est le cabinet de Justin Trudeau qui prendra la décision finale.

La citoyenne à l'origine de cette pétition, Christiane Crevier, a soutenu en point de presse mardi que si elle disposait d'autant de moyens que TransCanada, elle parviendrait à signer l'arrêt de mort du projet. Selon elle, TransCanada tente d'effectuer « un lavage de cerveau » avec des moyens financiers et logistiques imposants.

La chef du Parti vert, Elizabeth May, qui soutient aussi la démarche, a quant à elle mis en doute « l'intégrité » de l'ONÉ, qualifiant de « blague » le processus d'évaluation des projets.

M. Thériault a dit croire qu'il aurait été possible d'amasser encore plus de signatures, mais il a signalé que le site gouvernemental qui permettait les pétitions électroniques avait connu plusieurs ratés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer