Hunter Tootoo a décidé lui-même de quitter son poste, dit Trudeau

« Hunter Tootoo [NDLR: photo] a quitté le caucus... (Photo Chris Wattie, archives Reuters)

Agrandir

« Hunter Tootoo [NDLR: photo] a quitté le caucus libéral ainsi que son poste dans le cabinet pour se faire traiter pour certains problèmes de dépendance », a dit Justin Trudeau ce matin.

Photo Chris Wattie, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fannie Olivier
La Presse Canadienne
Ottawa

Justin Trudeau affirme que son ministre des Pêches, Hunter Tootoo, a décidé lui-même de quitter son poste «à la suite d'une situation difficile».

À l'entrée de son caucus mercredi, le premier ministre a offert peu de détails sur les raisons du départ précipité du député du Nunavut.

«Hunter Tootoo a quitté le caucus libéral ainsi que son poste dans le cabinet pour se faire traiter pour certains problèmes de dépendance», a-t-il signalé.

Il n'a pas spécifié quelle était cette dépendance ni la situation qui l'avait poussé à quitter. M. Trudeau n'a pas répondu aux questions des journalistes. «Nous n'avons rien de plus à dire dans cette situation», a-t-il conclu.

En janvier, le député libéral et ex-journaliste Seamus O'Regan avait regagné les bancs des députés après une absence pendant laquelle il avait soigné son alcoolisme. Il n'avait toutefois jamais quitté le caucus libéral.

«Hunter, bon rétablissement», a lancé M. O'Regan à la sortie de la réunion de caucus. Il n'a pas voulu offrir davantage de conseils à son collègue. «Pour chacun, c'est individuel. Pour moi, c'est dur», a-t-il admis.

«Je ne peux pas commenter, je ne sais absolument rien là-dessus, et il a demandé qu'on respecte sa vie privée», a-t-il ajouté.

Le bureau du premier ministre a annoncé de façon soudaine le départ de M. Tootoo dans un bref communiqué mardi soir. Le leader du gouvernement en Chambre, Dominic LeBlanc, assumera les fonctions ministérielles du député du Nunavut.

Les députés interrogés sur le départ de M. Tootoo mercredi matin - tous partis confondus - étaient avares de commentaires, expliquant qu'ils souhaitaient respecter la vie privée du député.

«Je suis désolé et j'admire son courage. Et je crois qu'il fait une bonne chose d'obtenir de l'assistance médicale», a indiqué le whip libéral Andrew Leslie.

«J'espère qu'il obtiendra l'aide dont il a besoin et qu'il devienne en santé», a soutenu la chef conservatrice intérimaire, Rona Ambrose.

Âgé de 52 ans, Hunter Tootoo a d'abord oeuvré à l'Assemblée législative du Nunavut, où il a notamment été ministre.

Aux élections générales de 2015, il a battu la ministre conservatrice de l'Environnement d'alors, Leona Aglukkaq.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer