Courrier à domicile: le PLC pourrait renier sa promesse

L'installation de ces boîtes postales dans le stationnement... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'installation de ces boîtes postales dans le stationnement du Parc-nature Cap-Saint-Jacques avait soulevé la controverse en août dernier.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement Trudeau souffle le chaud et le froid au sujet de sa promesse électorale de rétablir la livraison du courrier à domicile au pays.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, a indiqué jeudi qu'un comité indépendant fournira au gouvernement les pistes de solution permettant à Postes Canada de maintenir des services postaux aux Canadiens, mais à « des coûts raisonnables ».

« Nous devons examiner toutes les options possibles. Nous devons aussi nous assurer que Postes Canada demeure rentable. Nous devons entendre les Canadiens sur cette question. Les Canadiens vont nous dire ce qu'ils veulent »,  a indiqué la ministre à plusieurs reprises au cours d'une conférence de presse pour annoncer le mandat du comité indépendant ainsi que les membres de ce comité.

« Le gouvernement s'engage à s'assurer que les Canadiens continuent de recevoir les services postaux dont ils ont besoin à des coûts raisonnables », a-t-elle ajouté, soulignant qu'elle ne veut pas présumer des conclusions du comité.

Le comité indépendant sera présidé par l'ancienne présidente du CRTC, Françoise Bertrand, qui sera épaulée dans son travail par trois autres membres (Marena McLaughlin, du Nouveau-Brunswick, Krystyna T. Hoeg de l'Ontario et Jim Hopson, de la Saskatchewan). Le comité devra soumettre son rapport d'ici la fin de l'été. Un comité parlementaire consultera ensuite les Canadiens à nouveau sur les options proposées par le comité indépendant.

En campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau ont promis d'infirmer la décision de Postes Canada d'abolir graduellement la livraison du courrier à domicile - une démarche entreprise en 2013 et qui devait se terminer en 2018 - et d'installer des boîtes postales communautaires à la place. Cette mesure avait alors été jugée nécessaire par les dirigeants de Postes Canada afin d'assurer la rentabilité de la société d'État, qui a vu le volume de lettres chuter de manière importante au cours des dernières années en raison de l'arrivée de l'internet.

Selon le Conference Board, Postes Canada pourrait encaisser des pertes pouvant atteindre 1 milliard de dollars en 2020 si rien n'est fait pour réduire ses coûts d'opération. Malgré la baisse du volume de courrier, la société d'État a pu engranger des profits allant de 94 à 198 millions de dollars au cours des trois dernières années.

Tout au plus, le gouvernement Trudeau a imposé un moratoire sur l'installation des boîtes postales communautaires et il demande au comité indépendant de consulter les Canadiens sur les services qu'ils souhaitent obtenir. Le comité devra aussi examiner d'autres options qui pourraient permettre à Postes Canada d'augmenter ses revenus, notamment le retour à des activités bancaires, abandonnées en 1968, entre autres choses.

« Les Canadiens et les Canadiennes sont de plus en plus nombreux à payer des factures et à faire des achats en ligne. Le nombre de colis expédiés a par ailleurs augmenté tandis que le volume de correspondances écrites a diminué. Il est clair que l'environnement dans lequel Postes Canada opère a beaucoup changé. Ce qui n'a pas changé, c'est que Postes Canada demeure une importante institution canadienne qui offre un service de base à toute la population », a pour sa part déclaré Françoise Bertrand, la présidente du comité.

Devant les journalistes, la ministre Foote a indiqué que la livraison du courrier à domicile pourrait être rétablie, mais seulement pendant quelques jours par semaine. Ce sera l'une des options examinées par le comité indépendant.

« La population canadienne sera au coeur des décisions que nous prendrons. Cet examen fournira les renseignements et les éléments de preuve dont la population canadienne et le gouvernement ont besoin pour prendre des décisions éclairées au sujet de l'avenir de Postes Canada », a indiqué la ministre.

Le NPD a déjà accusé le gouvernement Trudeau de n'avoir aucune intention de respecter sa promesse électorale de rétablir la livraison du courrier à domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer