Déficits plus élevés que prévu à Ottawa

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau,... (Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, annoncera lundi que le déficit du gouvernement fédéral sera plus élevé que prévu.

Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Peu importe les mesures contenues dans le premier budget du gouvernement Trudeau, les déficits budgétaires fédéraux seront plus élevés que prévu au cours des prochaines années en raison de l'état de l'économie canadienne.

Sans faire une mise à jour économique formelle, Ottawa révisera lundi ses prévisions budgétaires à la baisse pour les prochaines années financières, selon une source gouvernementale n'étant pas autorisée à parler publiquement. Le ministre fédéral des Finances Bill Morneau doit en faire l'annonce au cours d'une consultation pré-budgétaire avec des citoyens lundià Ottawa.

À la suite des consultations effectuées plus tôt ce mois-ci avec des économistes de partout au pays, Ottawa ajustera à la hausse ses prévisions de déficits en raison de l'état de l'économie canadienne, notamment affectée par la baisse du prix du pétrole.

Le ministre Morneau ne dévoilera pas lundi la taille finale du déficit fédéral - il le fera au prochain budget - , mais plutôt la dernière estimation du déficit par Ottawa avant les nouvelles mesures du gouvernement Trudeau qui seront annoncées au budget.

En novembre dernier, après l'élection du gouvernement libéral de Justin Trudeau, Ottawa a rajusté ses finances publiques à la baisse d'environ 6,2 milliards par an entre 2016-2017 et 2019-2020. Les surplus budgétaires prévus (au dernier budget du gouvernement Harper, au printemps 2015) de 2,7 milliards en 2016-2017, 3,6 milliards en 2017-2018, 4,6 milliards en 2018-2019 et 7,8 milliards en 2019-2020 sont ainsi devenus des déficits budgétaires de 3,9 milliards en 2016-2017, de 2,4 milliards en 2017-2018, de 1,4 milliard en 2018-2019 et un modeste surplus budgétaire de 1,7 milliard en 2019-2020. Sur quatre ans, les surplus totaux de 18,7 milliards sont devenus des déficits totaux de 6,0 milliards. Ottawa annoncera lundi que ses prévisions de déficits seront encore plus importantes que celles de novembre, en raison de l'état de l'économie canadienne.

Malgré sa situation budgétaire qui se resserre, le gouvernement Trudeau tient toujours à ses mesures fiscales pour aider la classe moyenne et à ses investissements massifs dans les infrastructures pour faire croître l'économie à long terme. Le ministre Morneau profitera de la consultation pré-budgétaire de lundi pour réitérer ces deux grands objectifs économiques du gouvernement.

En campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau avaient prévu des déficits budgétaires inférieurs à 10 milliards par an pendant trois ans (9,9 milliards en 2016-2017, 9,5 milliards en 2017-2018 et 5,7 milliards en 2018-2019), puis un retour à l'équilibre budgétaire en 2019-2020.

Plusieurs économistes s'attendent maintenant à des déficits plus élevés, ne serait-ce qu'en raison de l'état de l'économie canadienne. Depuis quelques semaines, le gouvernement Trudeau parle d'ailleurs de deux objectifs sur le plan fiscal sans mentionner la taille du déficit : un ratio dette/PIB raisonnable et le retour à l'équilibre budgétaire avant la fin du mandat (en 2019-2020).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer