Les libéraux épongeront-ils les dépassements de coûts pour un navire canadien?

Le bateau sera construit par le chantier naval... (PHOTO DARRYL DYCK, PC)

Agrandir

Le bateau sera construit par le chantier naval Seaspan, de Vancouver.

PHOTO DARRYL DYCK, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Murray Brewster
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les ministres libéraux devront bientôt décider si Ottawa injectera plus d'argent dans la construction d'un nouveau navire scientifique de la Garde côtière, un des projets clés de la stratégie nationale de construction navale lancée par les conservateurs en 2010.

Selon ce qu'a appris La Presse Canadienne, des hauts fonctionnaires ont prévenu le gouvernement libéral qu'il faudrait augmenter le budget actuel d'environ 144 millions $ pour la construction du nouveau navire océanographique. Le bateau, construit par le chantier naval Seaspan, de Vancouver, sera l'un des nouveaux navires qui remplaceront les vieux vaisseaux de la Garde côtière canadienne - dont le Hudson, âgé de près de 52 ans.

Le cabinet libéral devra en fait décider s'il approuve la bonification d'un budget qui avait déjà été augmenté il y a sept ans. Selon des documents obtenus par La Presse Canadienne, le coût initial de construction du navire scientifique était de 108 millions $ en 2008, mais dès l'année suivante, on a demandé au Conseil du trésor d'allouer 35 millions $ de plus au projet.

Un porte-parole du ministère des Pêches et Océans, responsable de la Garde côtière, a refusé de préciser le nouveau montant qui est maintenant exigé pour terminer la construction - ou même ce qui explique les dépassements de coûts. David Walters a simplement indiqué que les informations évoluaient à mesure que progressent les travaux d'ingénierie sur le navire en construction.

Mais dans des notes d'information au cabinet, datées du 16 novembre, les hauts fonctionnaires préviennent que «des décisions importantes» devront être prises pour le financement du navire océanographique, mais aussi des nouvelles frégates de la Marine royale.

Ce dossier arrive au moment où le gouvernement libéral s'apprête, semble-t-il, à revoir tout le programme de construction de navires militaires.

Le navire océanographique ne fait pas partie du programme de trois navires scientifiques d'études sur les pêches actuellement en construction au chantier de Seaspan, et qui montrent eux aussi des problèmes de dépassements de coûts - 181 pour cent entre 2009 et 2015, pour un budget qui atteint maintenant 687 millions $.

Selon les notes d'information, ces dépassements sont notamment attribuables à l'inexpérience du gouvernement fédéral en matière de gestion de projets pour la construction de «navires multiples et complexes», dans une industrie devenue moribonde sous les libéraux puis les conservateurs.

La Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, lancée en 2010 par le gouvernement de Stephen Harper pour revitaliser cette industrie, prévoit notamment des investissements de plus de 5,0 milliards $ dans la construction de navires civils. On ignore ce que le gouvernement Trudeau fera de ce programme, à la lumière des dépassements de coûts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer