Réfugiés syriens: les premiers vols nolisés dans une semaine?

Les candidats à l'immigration au Canada ne se... (PHOTO PC)

Agrandir

Les candidats à l'immigration au Canada ne se bousculaient pas au portillon au nouveau centre pour le traitement des réfugiés à Amman, dimanche, mais cela n'a pas semblé inquiéter le ministre de l'Immigration.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté espère voir les premiers avions nolisés transportant des réfugiés syriens se poser au Canada la semaine prochaine.

John McCallum n'a pas voulu avancer de date précise, disant souhaiter que le premier de ces vols nolisés arrive «aussitôt que possible», soit «possiblement» dans une semaine.

Le gouvernement prévoit que le premier appareil à se poser en serait un des forces aériennes du Canada, et les suivants des vols commerciaux, a spécifié M. McCallum.

On prévoit attendre «d'avoir la capacité d'avoir plusieurs vols et pas seulement un» avant de fixer une première date d'arrivée, a-t-il exposé en conférence téléphonique, lundi.

De retour d'une visite éclair en Jordanie, le ministre s'est dit confiant de pouvoir respecter le nouvel engagement libéral, qui est d'accueillir 10 000 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année.

Les candidats à l'immigration au Canada ne se bousculaient pas au portillon au nouveau centre pour le traitement des réfugiés à Amman, dimanche. L'objectif est d'y traiter 500 demandes par jour.

Cette situation n'a pas semblé inquiéter M. McCallum. «Je pense qu'il n'est pas surprenant qu'ils n'aient pas reçu 500 demandes le premier jour de l'opération», a-t-il plaidé.

Le ministre McCallum s'est réjoui de la collaboration de la Jordanie, où ont trouvé refuge des centaines de milliers de Syriens qui fuient la guerre civile et le terrorisme qui font rage dans leur pays.

En plus d'avoir prêté au Canada le site pour installer son centre de traitement des demandes, le gouvernement jordanien a assuré qu'il délivrerait sans problème les permis de sortie.

Ottawa a par ailleurs conclu une entente avec Royal Jordanian Airlines en vue de la location d'appareils pour transporter les réfugiés syriens, a indiqué M. McCallum.

Le gouvernement libéral a repoussé la date butoir fixée pendant la campagne électorale pour l'accueil de 25 000 réfugiés syriens.

Ceux-ci sont attendus au pays non plus d'ici le 31 décembre 2015, mais bien d'ici la fin du mois de février 2016, a annoncé le gouvernement la semaine dernière.

Les réfugiés syriens qui seront réinstallés au Canada viendront de Jordanie, de Turquie et du Liban.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer