James Moore se joint à un cabinet d'avocats à Vancouver

M. Moore a été nommé conseiller principal en droit... (PHOTO FRANK GUNN, ARCHIVES PC)

Agrandir

M. Moore a été nommé conseiller principal en droit des affaires au sein du cabinet Dentons, qui possède des bureaux en Amérique du Nord, en Europe, au Proche-Orient, en Afrique et en Asie.

PHOTO FRANK GUNN, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
VANCOUVER

L'ancien ministre conservateur James Moore, qui avait quitté la politique active en juin dernier pour s'occuper de son enfant malade, et que certains voient comme un candidat sérieux à la succession de Stephen Harper, vient d'accepter un poste au sein d'un cabinet international d'avocats, à Vancouver.

M. Moore a été nommé conseiller principal en droit des affaires au sein du cabinet Dentons, qui possède des bureaux en Amérique du Nord, en Europe, au Proche-Orient, en Afrique et en Asie. L'ancien député de la Colombie-Britannique conseillera les clients de Dentons au Canada et dans le monde, précise le cabinet dans un communiqué.

M. Moore avait été élu pour la première fois aux Communes en 2000 sous la bannière de l'Alliance canadienne dans une circonscription de la banlieue de Vancouver. Réélu sans interruption depuis sous les couleurs du Parti conservateur, il aura été notamment ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles (il est bilingue) et ministre de l'Industrie.

Il avait quitté la vie politique fédérale en juin dernier, à 39 ans, pour consacrer plus de temps à son garçon de deux ans, qui souffre d'une grave maladie. En annonçant son départ, M. Moore n'avait cependant pas exclu un éventuel retour en politique, et on lui prête depuis l'ambition de diriger le Parti conservateur du Canada.

Le soir même de la défaite des conservateurs aux élections générales du 19 octobre dernier, Stephen Harper a annoncé qu'il quittait la direction du parti - et donc qu'il ne serait pas chef de l'opposition officielle aux Communes; il demeure pour l'instant député de Calgary.

La semaine dernière, le caucus conservateur à Ottawa a élu la députée albertaine Rona Ambrose pour occuper les fonctions de chef intérimaire du parti, en attendant que les militants élisent un chef permanent. L'exécutif national du parti n'a pas encore déterminé le calendrier de cette course à la direction, qui ne devrait pas être déclenchée sous peu - tout juste après le scrutin et à quatre ans des prochaines élections générales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer