La Défense pourrait dépenser mieux et même économiser

Le professeur Byers soutient que la Défense pourrait économiser... (PHOTO PC)

Agrandir

Le professeur Byers soutient que la Défense pourrait économiser 10,5 milliards $ en annulant l'achat des avions de combat F-35 (photo) et en mettant plutôt à niveau les actuels appareils CF-18.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephanie Levitz
La Presse Canadienne
Ottawa

Le ministère de la Défense pourrait dépenser de meilleure façon des budgets qui rétrécissent - et même économiser jusqu'à 10 milliards $ au cours des 12 prochaines années tout en augmentant ses capacités militaires, soutient un chercheur.

Le professeur Michael Byers, de la chaire de géopolitique et de droit international à l'Université de Colombie-Britannique (UBC), soutient dans un rapport de recherche que le gouvernement doit réévaluer ses grands projets d'acquisitions, comme celui des avions de combat F-35, et concentrer ses ressources sur des priorités plus immédiates.

M. Byers estime que les décisions actuelles en matière d'approvisionnement freinent la capacité de l'armée canadienne à contribuer davantage à des missions internationales comme celles menées actuellement en Irak et en Syrie contre le groupe armé État islamique.

Le professeur Byers estime par exemple qu'actuellement, l'armée de l'air canadienne aurait besoin de plus d'avions pour appuyer les soldats au sol, et de plus de camions pour approvisionner les militaires sur le terrain.

Pourtant, des budgets de la Défense sont consacrés à de grosses acquisitions - comme des sous-marins, qui ne sont pas absolument nécessaires, selon lui, ou le F-35, qui ne serait peut-être pas l'appareil le plus approprié pour les besoins des Forces armées canadiennes.

Le professeur Byers, qui a d'ailleurs déjà été candidat pour le Nouveau Parti démocratique (NPD), recommande par ailleurs de revoir complètement tout le mécanisme d'approvisionnement au ministère de la Défense.

Kayla Iafelice, une porte-parole de la ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Diane Finley, a précisé qu'aucune décision finale n'avait encore été prise quant au remplacement des avions CF-18.

«Pour s'assurer que nos femmes et nos hommes en uniforme ont accès à l'équipement qu'ils ont besoin pour faire le travail que nous leur demandons, la vie utile des CF-18 a été prolongée jusqu'en 2025», a-t-elle expliqué.

«Pour s'assurer également que l'industrie canadienne continue de profiter, notre gouvernement poursuivra son entière participation et ses investissements dans le programme (des F-35)», a ajouté Mme Iafelice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer