Mulcair promet 1,5 milliard aux villes s'il est élu

Le chef du NPD, Thomas Mulcair... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le chef du NPD, Thomas Mulcair

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
EDMONTON

Thomas Mulcair a promis de céder aux villes canadiennes un cent supplémentaire provenant de la taxe sur l'essence.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), qui faisait un discours devant les maires dans le cadre du congrès annuel de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) à Edmonton, samedi, a affirmé qu'un gouvernement néo-démocrate leur verserait 1,5 milliard de dollars supplémentaires d'ici la fin d'un premier mandat.

Ce budget destiné à la construction ou l'entretien de routes, de ponts et d'autres infrastructures serait dégagé de la taxe fédérale sur l'essence.

Jeudi, le maire de Vancouver et président du caucus des maires des grandes villes de la FCM, Gregor Robertson, a déclaré que certaines des infrastructures nationales accusent des décennies de retard.

«Le transfert de fonds provenant de la taxe sur l'essence est l'un des meilleurs outils disponibles pour aider les villes à combler leurs besoins à long terme, a fait valoir M. Mulcair. C'est pourquoi Jack Layton l'ancien chef du NPD l'a réclamé avec autant de force alors qu'il était président de la FCM. Et c'est pourquoi un gouvernement néo-démocrate le fera.»

Le chef néo-démocrate a également fait la promotion de son plan de transport en commun, qui comprend un investissement annuel de 1,3 milliard. Il n'a pas précisé d'où proviendraient les fonds supplémentaires.

M. Mulcair s'est aussi engagé à mettre en place des mesures incitatives pour la construction de 10 000 logements à prix abordable.

Vendredi, le chef libéral Justin Trudeau a lui aussi promis aux élus municipaux de nouveaux investissements, en spécifiant qu'il présenterait une plateforme chiffrée durant la campagne électorale cet automne.

Quoi qu'il en soit, selon Thomas Mulcair, les gouvernements libéraux et conservateurs ont fait de vaines promesses qui n'ont eu aucun effet sur ce qu'il a appelé «le déficit infrastructurel du Canada».

La chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, doit aussi prendre la parole devant les élus municipaux au cours de la fin de semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer