Un candidat conservateur qui voulait «énerver» le parti démissionne

Stephen Harper, lors de son discours au congrès... (PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Stephen Harper, lors de son discours au congrès du Parti conservateur.

PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

Le Parti conservateur du Canada a annoncé mardi le départ d'un candidat qui se présentait à Montréal dans le cadre d'un projet artistique - et pour «énerver le parti».

Le porte-parole de la formation politique, Marc-André Leclerc, a écrit dans un courriel que le candidat en question, Chris Lloyd, avait «démissionné».

Cette démission a été annoncée après que le réseau anglais de Radio-Canada eut dévoilé que le candidat avait affirmé s'être lancé dans la mêlée pour «énerver» («mess with») le parti.

M. Lloyd est selon toute vraisemblance derrière l'initiative Dear PM («Cher premier ministre»), qu'il présente comme une démarche artistique.

Sur son blogue intitulé Dear PM, il affirme qu'il communique de façon ininterrompue - et quotidienne - avec le premier ministre Stephen Harper depuis le 1er janvier 2001.

Malgré la nature un peu loufoque de bon nombre de ses publications, aucun voyant rouge ne s'était allumé sur le tableau de bord du Parti conservateur avant mardi.

Chris Lloyd avait été élu par acclamation dans la circonscription montréalaise de Papineau, qui est actuellement représentée par le chef libéral Justin Trudeau.

La formation a refusé net de commenter son cas, mais en coulisses, on se montrait embarrassé par cette bourde - les partis effectuent normalement des vérifications avant de permettre à un candidat de se présenter sous leur bannière.

Or, une simple recherche sur Internet aurait probablement soulevé un doute raisonnable sur les velléités de M. Lloyd, qui se présente comme un artiste natif du Nouveau-Brunswick.

Par exemple, sur son blogue Dear PM, on voit une série de messages Twitter adressés au chef conservateur. Plusieurs de ces gazouillis commencent par «Je suis vivant» et sont accompagnés de photos de gobelets en carton de Tim Hortons.

Il a également publié la capture d'écran d'un courriel daté de septembre 2014, dans lequel il confie à «Stephen» qu'il a «survécu une fin de semaine» sans avoir visionné le film d'animation pour enfants La reine des neiges.

Et dans une entrée datée d'avril 2011, il a publié une photo d'un chèque de 30 milliards $ qu'il voulait offrir pour contribuer à l'achat d'avions de chasse F-35.

À tout cela s'ajoute des messages parus sur un autre blogue intitulé Certainly not Justin, un compte Twitter Dear PM ainsi qu'un compte Facebook, entre autres.

Chris Lloyd n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de La Presse Canadienne, mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer