Harper vante son projet de loi C-51 au Koweït

Le premier ministre Stephen Harper s'est rendu au... (Photo Chris Wattie, Reuters)

Agrandir

Le premier ministre Stephen Harper s'est rendu au Koweït.

Photo Chris Wattie, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le premier ministre Stephen Harper s'est rendu au Koweït, dimanche, après sa visite surprise de samedi en Irak.

Il s'est brièvement entretenu avec l'émir koweïtien, le cheikh Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah.

Les deux hommes ont entre autres parlé des problèmes sécuritaires et humanitaires de cet État, mais aussi de commerce et d'investissements.

M. Harper a également remercié son hôte pour l'accueil qu'il a réservé aux Forces armées canadiennes (FAC).

Le Koweït reçoit le contingent national et international des équipes aériennes qui combattent le groupe armé État islamique en Irak et en Syrie.

Stephen Harper a profité de sa visite pour aller à la rencontre de soldats. Il a partagé un repas avec eux et il a passé la nuit dans une caserne militaire.

Le chef du gouvernement fédéral n'est pas arrivé seul. Il était accompagné de deux anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey. Paul Coffey et Ryan Smyth ont traité de leur expérience respective à titre d'athlètes professionnels en compagnie de membres des FAC.

Le premier ministre a, pour sa part, prononcé un discours devant des pilotes et des techniciens canadiens participant à la coalition internationale, avec en arrière-plan deux appareils CF-18 et un drapeau canadien géant.

Il a alors moussé le projet de loi C-51 de son gouvernement qui vise notamment à donner des pouvoirs accrus aux forces de sécurité canadiennes afin de lutter contre le terrorisme.

Par voie de communiqué, il a, par ailleurs, exprimé sa gratitude a l'égard des membres des FAC et il a insisté sur l'importance de leurs efforts.

«Le Canada n'acceptera jamais le djihadisme violent et les horreurs innommables perpétrées contre des enfants, des femmes et des hommes innocents. Nos forces armées continueront de lutter pour la liberté et la justice dans le monde», a-t-il écrit.

Samedi, Stephen Harper avait effectué une visite en Irak. Il avait alors promis une aide humanitaire, économique et militaire de 167 millions $, alors qu'il rencontrait le premier ministre irakien Haider Al-Abadi.

Il s'était aussi entretenu avec le président de la région autonome du Kurdistan, Masoud Barzani.

M. Harper voulait discuter avec ces deux politiciens des principaux défis auxquels ils sont confrontés dans les domaines de la sécurité, du développement et de l'aide humanitaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer