Le site du Bloc québécois piraté

C'est cette image qui apparaissait sur le site... (IMAGE TIRÉE DU SITE DU BLOC QUÉBÉCOIS)

Agrandir

C'est cette image qui apparaissait sur le site du Bloc québécois, lundi matin.

IMAGE TIRÉE DU SITE DU BLOC QUÉBÉCOIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le site web du Bloc québécois a été piraté lundi, dans la foulée d'une attaque contre plusieurs sites français relativement aux caricatures de Charlie Hebdo.

En fin d'avant-midi, le site du Bloc affichait un message d'un paragraphe sur un fond noir évoquant Allah et l'invasion de la Péninsule arabique, entre autres. Ce message était attribué au groupe United Islamic Cyber Force.

Selon le site internet Mashable, ce type d'actes de piratages s'est multiplié au cours des derniers jours en réponse à la campagne «OpCharlieHebdo». L'initiative lancée par le collectif Anonymous dans la foulée des attaques meurtrières menées à l'hebdomadaire français vise à identifier des extrémistes djihadistes sur internet.

» À lire aussi: le Bloc ciblé pour ses positions sur le voile islamique

Sur sa page Facebook, le groupe United Islamic CyberForce a souligné vers 11h35 que le site du Bloc québécois a été piraté, offrant même un lien vers la page Facebook de la formation.

«Notre site Web a été victime d'une attaque. Nous travaillons présentement à son rétablissement. Merci pour votre patience», a écrit le Bloc sur sa page Facebook.

Sur le site du Bloc, le message écrit en lettres rouges indique en anglais : «Le prophète Mahomet a dit, vous envahirez la péninsule arabique et Allah vous l'accordera. Ensuite, vous envahirez la Perse et Allah vous l'accordera. Ensuite, vous envahirez Rome et Allah vous l'accordera. Ensuite, vous envahirez le Dajjal [NDLR Le Messie et l'Antéchrist] et Allah vous l'accordera».

D'autres sites québécois ont aussi été piratés au cours des derniers mois, dont celui de la petite municipalité de Terrasse-Vaudreuil en janvier, par un groupe se désignant comme la «Cyberarmée du Moyen-Orient». L'attaque avait été attribuée au fait que les pirates avaient probablement ciblé un site vulnérable, n'importe lequel, afin de transmettre un message.

Au Bloc québécois, on indique que l'on tente de déterminer si le parti a été ciblé intentionnellement, ou si le piratage de son site en particulier n'est que le fruit du hasard.

La cyberattaque pourrait avoir ciblé le serveur qui héberge le site du Bloc. Au moins un autre site qui serait hébergé par le même serveur avait les mêmes problèmes : celui du Camping Lac des Plaines. Il affichait le même message.

Le président du Forum jeunesse du parti, Louis-Philippe Sauvé, a quant à lui avancé la possibilité que le Bloc ait été ciblé en raison de son opposition au port du niqab lors de cérémonies de citoyenneté au Canada.

«Disons que je ne m'attendais pas à ça ce matin, a lancé M. Sauvé. D'après moi, ça doit être à cause de notre meme sur le port du niqab et le NPD. On va continuer de se battre pour la laïcité, et même si on est sujet à des attaques du groupe État islamique ou de pirates».

«Ça peut paraître un peu drôle comme ça, mais c'est inquiétant en même temps.»

Le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a dénoncé l'incident sur Twitter. «Je condamne cette apparente cyberattaque par des islamistes radicaux sur le site web du Bloc québécois», a-t-il écrit.

Le site du Bloc n'était plus en ligne peu après midi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer