Loi antiterroriste: le ministre Blaney va à Washington

Le ministre de la Sécurité publique Steven Blaney prévoit... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le ministre de la Sécurité publique Steven Blaney prévoit réitérer l'engagement du Canada à combattre les djihadistes, lors d'une visite à la Maison-Blanche.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexander Panetta
La Presse Canadienne
Washington

Le gouvernement canadien compte promouvoir jeudi son plus récent projet de loi antiterroriste à l'occasion d'un sommet international organisé par la Maison-Blanche.

Au programme de cette rencontre d'une durée de trois jours portant sur la lutte contre la violence des extrémistes figurent des conférences d'universitaires, de dirigeants de réseaux sociaux, dont Google, des représentants des forces de l'ordre d'une cinquantaine de pays, du secrétaire général de l'ONU et de l'hôte de l'événement, le président Barack Obama.

Le Canada sera représenté par le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney.

Selon le cabinet de M. Blaney, le ministre compte discuter du projet de loi C-51 dont un des articles prévoit une peine maximale d'emprisonnement de cinq ans pour quiconque préconise ou fomente sciemment «la perpétration d'infractions de terrorisme».

M. Blaney prévoit réitérer l'engagement du Canada à combattre les djihadistes. Il compte souligner les mesures prises par le gouvernement pour protéger les Canadiens contre les terroristes «qui veulent détruire les principes qui font du Canada le meilleur pays au monde».

Le ministre assistera à la dernière journée du sommet, jeudi, car une plus grande attention sera alors accordée aux questions internationales. Les deux premiers jours du sommet seront surtout voués aux mesures prises dans les villes américaines.

Selon la Maison-Blanche, l'événement permettra surtout aux participants de partager des renseignements. L'objectif est de discuter des diverses stratégies ayant réussi ou échoué à empêcher les jeunes de se radicaliser.

L'administration américaine souligne que son approche basée sur les liens avec la collectivité est un des aspects de sa stratégie pour combattre le terrorisme et les groupes comme l'État islamique.

«On doit se montrer réaliste et comprendre qu'il s'agit d'une stratégie à long terme, a déclaré une source fédérale. Nous entreprenons un effort complet pour que les gens soient mieux sensibilisés à ce problème, soient au courant des enjeux et puissent figurer quel sera leur rôle.»

Le vice-président des États-Unis a inauguré le sommet, mardi. Il a déclaré que les États-Unis devaient s'assurer que ses immigrants puissent complètement s'intégrer à la société américaine afin de limiter la séduction des idéologies violentes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer