Le PLC présente ses conseillers en matière internationale

Le comité compte Jocelyn Coulon, directeur du Réseau... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Le comité compte Jocelyn Coulon, directeur du Réseau de recherche sur les opérations de paix, affilié au CÉRIUM de l'Université de Montréal.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir présenté ses conseillers en matière d'économie mardi, le Parti libéral du Canada annoncera mercredi la composition de Conseil consultatif sur les affaires internationales.

La liste des membres de ce groupe, obtenue par La Presse, inclut une douzaine de personnes, dont des parlementaires, d'anciens militaires, des candidats du parti aux prochaines élections ainsi que quelques ex-diplomates et ambassadeurs.

Du Québec, le comité compte Jocelyn Coulon, directeur du Réseau de recherche sur les opérations de paix, affilié au CÉRIUM de l'Université de Montréal. Candidat libéral dans la circonscription d'Outremont en 2007, M. Coulon a été défait par l'actuel chef du NPD, Thomas Mulcair.

Le comité est coprésidé par le député montréalais Marc Garneau et le général à la retraite Andrew Leslie. M. Leslie sera candidat du Parti libéral du Canada dans la région d'Ottawa aux prochaines élections. Le député de Mont-Royal Irwin Cotler fait aussi partie du groupe.

Les autres membres incluent les anciens ambassadeurs Michael Bell et Jeremy Kinsman ; l'avocate Catherine McKenna et le major à la retraite Stephen Fuhr (qui espèrent tous deux devenir députés libéraux au terme des prochaines élections) ; l'ancienne diplomate Margaret Cornish, conseillère supérieure au bureau de Beijing de Bennett Jones ; Rana Sankar, directeur national des marchés à forte croissance chez KPMG Canada et candidat déçu à l'investiture libérale dans la région de Toronto ; et Martine Durier-Copp, professeure à l'Université Dalhousie et ancienne de l'Agence canadienne de développement international (ACDI).

Une source libérale a indiqué que le comité a commencé il y a plusieurs mois à se réunir sur une base régulière afin de « discuter des enjeux les plus urgents comme l'émergence de l'EI et la guerre en Irak, l'approvisionnement de nos militaires, la contribution du Canada dans les crises humanitaires, et notre stratégie à adopter face aux menaces à la sécurité mondiale ». Le parti annonce toutefois sa composition pour la première fois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer