Exclusif

Budget: Joe Oliver demande l'apport de l'opposition

Si le NPD et le PLC ont des... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Si le NPD et le PLC ont des suggestions «peu coûteuses ou à coût neutre» ou encore des idées pour éliminer «les dépenses publiques inutiles», le ministre des Finances Joe Oliver se dit prêt à les examiner.

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Le ministre des Finances Joe Oliver invite les partis de l'opposition à lui soumettre leurs propositions alors qu'il entreprend ses consultations budgétaires. Mais il les avise d'une manière sans équivoque qu'il écartera le financement de nouveaux programmes qui pourraient mettre en péril le retour à l'équilibre budgétaire en 2015.

M. Oliver a récemment envoyé une lettre au chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, et au chef du Parti libéral, Justin Trudeau, dans laquelle il les incite à lui faire part de leurs idées en prévision du prochain budget qui sera déposé au début de 2015, vraisemblablement en février.

Mais dans cette missive, que La Presse a obtenue hier, M. Oliver est réfractaire à l'idée de délier les cordons de la bourse pour financer de nouveaux programmes. Il affirme vouloir bâtir sur les assises budgétaires prudentes de son prédécesseur, l'ancien ministre Jim Flaherty.

«Comme vous le savez, le budget de 2015 sera celui du retour à l'équilibre budgétaire. Néanmoins, malgré le solide bilan de gestion financière du Canada, la reprise économique mondiale reste fragile», soutient M. Oliver dans sa lettre aux leaders des deux partis de l'opposition.

«Nous n'allons pas mettre le retour à l'équilibre en péril avec des dépenses irréfléchies. [...] C'est pourquoi je ne souhaite pas recevoir de listes interminables de nouvelles dépenses ou de programmes de subventions de la part de l'opposition. En outre, je rejetterai toute proposition visant à augmenter le fardeau fiscal des Canadiens ou à créer de nouveaux impôts. De telles politiques seraient contre-productives et ne stimuleraient pas la création d'emploi et la croissance économique», ajoute-t-il.

Mais si le NPD et le Parti libéral ont des suggestions «peu coûteuses ou à coût neutre» ou encore des idées pour éliminer «les dépenses publiques inutiles», M. Oliver se dit prêt à les examiner.

Dernier budget

Le prochain budget sera le dernier déposé par le gouvernement Harper avant les prochaines élections. Le dépôt d'un premier budget équilibré en sept ans est la pierre angulaire de la stratégie des conservateurs en prévision des élections fédérales prévues en octobre 2015 afin d'obtenir un quatrième mandat de suite.

Cela dit, le gouvernement Harper n'a pas attendu le retour à l'équilibre pour annoncer d'importantes baisses d'impôts rétroactives au 1er janvier 2014 (le fractionnement du revenu pour les couples ayant des enfants de moins de 18 ans privera le fisc d'au moins 2 milliards de dollars en revenus par année) et mettre sur pied un nouveau programme de 5,5 milliards de dollars sur trois ans pour rénover les infrastructures appartenant au gouvernement fédéral.

En novembre, le premier ministre a aussi annoncé une bonification de la prestation universelle de la garde pour les enfants de moins de 6 ans, qui passera de 100$ par mois par enfant à 160$ dès le 1er janvier 2015. En outre, la portée de ce programme sera élargie pour inclure les enfants âgés de 6 ans à 17 ans. Les parents ayant des enfants dans cette catégorie d'âge obtiendront 100$ par mois par enfant.

En tout, ces mesures budgétaires accapareront plus de la moitié des surplus prévus au cours des cinq prochaines années.

En 2015-2016, le surplus, qui devait s'élever à 6,4 milliards de dollars, ne dépasserait plus le 1,6 milliard de dollars, selon les dernières prévisions du ministère des Finances à la suite des annonces des dernières semaines par le gouvernement Harper.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer