Dean Del Mastro démissionne de son poste de député

Dean Del Mastro... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Dean Del Mastro

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Dean Del Mastro a démissionné de son poste de député fédéral de Peterborough mercredi, après avoir été reconnu coupable la semaine dernière d'avoir dépensé plus que la limite permise lors des élections de 2008 et falsifié des documents.

L'ancien député conservateur et ex-secrétaire parlementaire du premier ministre Stephen Harper siégeait comme député indépendant depuis 2013. Vendredi, un juge l'a reconnu coupable d'avoir enfreint la loi électorale en dépassant la limite de contributions à sa propre campagne de 21 000 $, d'avoir sciemment soumis de faux documents à Élections Canada et d'avoir excédé le plafond des dépenses permises.

Pendant plusieurs mois avant son éviction du caucus conservateur, M. Del Mastro avait été le porte-parole du parti et du gouvernement pour le défendre d'allégations de dépenses électorales illégales dans un autre dossier.

Il s'apprêtait toutefois à être suspendu sans salaire de la Chambre des communes : une résolution en ce sens émanant du NPD devait passer au vote ce soir et recevoir l'appui du Parti conservateur.

« M. le président, avec appréciation, humilité et gratitude, je remets ma démission, en vigueur immédiatement », a déclaré M. Del Mastro dans un discours larmoyant prononcé à la Chambre des communes après la période de questions.

« Je ne serai pas une distraction pour Peterborough », a ajouté l'homme d'affaires de 44 ans, qui a été élu à la Chambre des communes pour la première fois en 2006. 

Il a réitéré son innocence et promis de continuer à se battre devant les tribunaux pour le prouver. « L'affaire dont on a discuté en cette Chambre hier est toujours devant les tribunaux et elle pourrait l'être encore un certain temps », a-t-il rappelé.

«Je n'ai pas donné trop d'argent à ma propre campagne. »

Le politicien et son épouse ont eu leur premier enfant le week-end dernier. Selon un article publié dans iPolitics, M. Del Mastro pourra empocher une pension de 40 000 $ par an après l'âge de 55 ans puisqu'il a démissionné. La réalité aurait été différente s'il avait été expulsé : seules ses contributions, plus intérêts, lui auraient été remboursées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer