Le NPD veut élever vos enfants pour vous, disent les conservateurs

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a déjà fait la... (PHOTO Sean Kilpatrick, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a déjà fait la tournée des médias à Ottawa, Toronto et Vancouver cette semaine. Il doit se rendre à Halifax et à Charlottetown au cours des prochains jours.

PHOTO Sean Kilpatrick, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA

«Le plan Mulcair - Élever les enfants à votre place»: le Parti conservateur tire à boulets rouges sur le plan national de garderies que caresse le Nouveau Parti démocratique (NPD).

La ligne d'attaque conservatrice se retrouve sur un site Internet autorisé par l'agent de la formation de Stephen Harper.

«Le NPD de (Thomas) Mulcair ignore les preuves des coûts exorbitants de plans similaires», est-il écrit - il s'agit vraisemblablement d'une référence au système québécois, qui est actuellement en difficulté.

La ministre d'État au Développement social, Candice Bergen, soutient que l'opposition officielle fait fausse route avec son plan de création d'un réseau national de garderies.

«Notre gouvernement conservateur croit que les parents savent ce qui est le mieux pour leurs enfants», a-t-elle déclaré dans un communiqué transmis jeudi à La Presse canadienne.

«C'est la raison pour laquelle nous avons instauré la prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE) pour laisser les parents décider quel type de garde d'enfants est idéal pour leur famille», a poursuivi Mme Bergen.

Le porte-parole du NPD en matière de Finances, Nathan Cullen, a accusé les conservateurs d'avoir recours à une rhétorique semblable à celle employée aux États-Unis par les républicains afin de dénoncer la réforme de la santé du président Barack Obama.

«Ça aide de connaître les critiques de ses adversaires avant même qu'ils ne les aient prononcées», a-t-il ironisé sur Twitter, publiant un lien menant à un article où sont présentés des extraits d'un guide élaboré par le stratège républicain Frank Luntz à l'intention des élus républicains.

On y trouve un vocable semblable à celui qu'a employé mardi Mme Bergen à l'émission Power and Politics, diffusée sur le réseau CBC.

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair s'est engagé à ne pas toucher aux versements de la PUGE, qui sont effectués pour les enfants de moins de six ans à raison de 100 $ par mois par enfant.

Et le Québec, qui a déjà son propre réseau de services de garde, aurait droit à une compensation, a signalé M. Mulcair, qui aura passé la semaine sur la route à faire la promotion de son plan.

Le chef a déjà fait la tournée des médias à Ottawa, Toronto et Vancouver cette semaine. Il doit se rendre à Halifax et à Charlottetown au cours des prochains jours.

Le NPD propose la mise sur pied d'un programme national de services de garde inspiré du réseau québécois, dont le coût maximal serait de 15$ par jour par enfant.

La première étape verrait le déploiement de 370 000 nouvelles places en quatre ans au coût de 1,9 milliard de dollars.

Une fois le programme complètement implanté, le NPD estime que le financement atteindrait le montant annuel de 5 milliards de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer