Une forte délégation avec Harper au Proche-Orient aux frais des contribuables

Le premier ministre Stephen Harper.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le premier ministre Stephen Harper.

Photothèque Le Soleil

La Presse Canadienne
OTTAWA

Le voyage de gens d'affaires et de leaders de divers groupes qui accompagneront Stephen Harper au Proche-Orient à partir de cette fin de semaine se fera aux frais des contribuables, a indiqué un porte-parole du premier ministre.

Le transport par avion et certains coûts d'hébergement seront assumés par le gouvernement, bien que les détails complets de la facture ne sont pas encore disponibles, a indiqué Jason MacDonald en point de presse, vendredi.

Il n'y a pas non plus de liste exhaustive des gens qui accompagneront M. Harper dans son voyage, a affirmé M. MacDonald, parlant d'une «délégation importante».

Le porte-parole a fait valoir que les frais reliés à une telle «délégation» sont «généralement» assumés par le gouvernement du Canada.

La délégation comprendra des gens d'affaires et des leaders de divers groupes, notamment des communautés culturelles, a précisé M. MacDonald, car ils prendront part à des rencontres d'affaires et des événements culturels lors du voyage du premier ministre.

M. Harper aura également à ses côtés bon nombre de membres de son cabinet pour certaines portions du voyage, dont le ministre des Affaires étrangères, John Baird, le ministre de l'Emploi, Jason Kenney, le ministre de l'Industrie, James Moore, et le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver. Le ministre du Développement économique, Christian Paradis, et le ministre du Commerce, Ed Fast, font aussi partie de la délégation, a dit M. MacDonald.

D'autres «collègues du caucus» seront à bord, mais M. MacDonald n'était pas en mesure d'identifier quels autres députés conservateurs ou sénateurs pourraient se joindre au groupe.

M. Harper deviendra la semaine prochaine le premier chef de gouvernement canadien à prendre la parole devant le Parlement israélien.

Au cours de son voyage, il s'attardera aux relations commerciales, de même qu'à la paix et la sécurité dans la région, a dit le porte-parole. La guerre civile en Syrie, la crise du nucléaire en Iran et le processus de paix au Proche-Orient seront aussi à l'ordre du jour.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer